fbpx

Comment passer au mono plateau ?


Cette année, je me suis mis au Cyclocross !

C’est une discipline qui se pratique avec un vélo de route qui possède des pneus plus large (32 C minimum), avec un cadre rigide non amorti et des leviers comme un route. Le tout se pratique en plein hiver, généralement dans la boue sous la pluie, ce sport permet de se chauffer les jambes hors saison cycliste, et les pentes sont tellement raides qu’il faut porter le vélo.

Mon cyclocross est un LaPierre XLite de la FDJ, qui a pas mal baroudé pendant une dizaine d’années (parfois même au niveau national) et acheté d’occasion pour découvrir la discipline.
Pour son âge, il est très bien équipé car monté intégralement en Dura-Ace 10 vitesses, dont seul le dérailleur est en Shimano 105 (le précédent propriétaire n’a surement pas voulu trop dépenser pour acquérir un dérailleur Dura-Ace vendu 3 fois plus cher, ce qui peut se comprendre car il faisait peu de cyclocross).

Le double plateau est en Dura-Ace avec les dents usés (la transmission est surement d’origine), et la chaine est tellement détendue que le testeur d’usure ne touche pas les maillons… A ce niveau d’usure, il faut aussi changer les plateaux et la cassette car la chaine a pu détériorer tous ces éléments et je pense qu’une bonne partie est d’origine.

Mon cyclocross LaPierre FDJ équipé en Dura-AceLe cyclocross fraichement lavé dans sa configuration d’origine double plateau

Lors des compétitions, j’ai pu apercevoir de superbes vélos de Cyclocross (ou des VTT) équipés d’une transmission mono plateau, et j’ai tout de suite accroché lors d’un essai.
En effet, un seul levier à toucher pour pouvoir changer rapidement de vitesse seulement en jouant avec les pignons, sans faire frotter la chaine boueuse pour passer d’un plateau à l’autre m’a totalement convaincu pour mon cyclocross ! 🙂

Et puisque je vais devoir changer la cassette, la chaine, et le double plateau, pourquoi ne pas en profiter pour sauter le pas vers le mono plateau ?

Je vais vous détailler toutes les étapes pour transformer votre triple ou double plateau en mono plateau facilement.

Le détail de mes pièces

Shimano ne propose pas de mono plateau, j’ai donc pris un plateau compatible Race Face, le reste des pièces est de marque Shimano standard, comme la cassette qui est normalement montée sur les VTT.

En l’état, le dérailleur Shimano 105 ne peut pas passer les 42 dents de la cassette « grand format », en effet, ce dérailleur accepte jusqu’à 30 dents maximum.
Grâce à la patte PILO S14, le dérailleur est légèrement plus bas et accepte de passer jusqu’à 42 dents !
Pratique, plus besoin de changer de dérailleur. 😉

Changement de l’ancienne cassette Shimano 11-28  par du 11-42 !

Je commence par enlever la cassette actuelle avec :

Pour bloquer la cassette et pouvoir la dévisser facilement, je vous recommande :

Démontage de l'ancienne cassette Shimano avec un fouet à chaine

Une fois la cassette enlevée, vous devriez avoir cela (l’outil à droite est un démonte cassette Shimano TL-LR15 / HG16) :

La cassette démontée avec le démonte cassette Shimano TL LR-15

Au milieu de votre roue de vélo, vous avez le corps de roue libre. J’en profite pour mettre de la graisse :

Vue de la roue libre de ma roue de vélo

Puis je pose la nouvelle cassette Shimano 11-42 dents avec son cache en plastique (partie blanche) ce qui permet de maintenir tous les éléments sans qu’ils bougent pendant que vous les enfilez sur le moyeu :

La cassette 11-42 dents installée (CS-HG500)

Sur la cassette Shimano, il y a écrit LOCK 40 N.m, cela signifie qu’il faut serrer la cassette avec ce couple.

Pour ma part, je possède une clé dynamométrique KSTOOLS 1/2 jusqu’à 100 N.m (il existe des clés dynamométrique moins cher chez Castorama par exemple) avec une douille 1/2 de 24mm + l’embout Shimano donc je la règle à 40 N.m :

Réglage du couple de serrage sur la clé dynamométrique à 40 N.m comme indiqué sur la cassette

J’utilise à nouveau le fouet à chaine pour bloquer la cassette avec la roue libre puis la clé dynamométrique pour serrer jusqu’au bon couple de 40 N.m :

Installation de la cassette 42 dents sur la roue du cyclocross avec le fouet et la clé

Passons ensuite au dérailleur arrière. Voici mon Shimano 105 dans sa configuration d’origine :

Le dérailleur arrière d'origine en Shimano 105

Une fois le dérailleur démontée, je rajoute l’adaptateur PILO S14 pour permettre au dérailleur actuel d’accepter les cassettes jusqu’à 42 dents :

Fixcation de la patte Adaptateur PILO S14 "Alpe D'Huez Fairy"

C’est très simple avec seulement 1 vis à fixer, plus qu’à remettre le dérailleur !
Il n’est pas possible de faire une erreur de sens lors du montage car il y a des détrompeurs et des petites saignées qui positionnent le dérailleur comme il faut :

Installation du dérailleur Shimano 105 sur l'adaptateur PILO S14

Remplacement du double plateau Dura-Ace par le mono plateau RaceFace

Une fois l’arrière effectué, je peux continuer avec le passage au mono plateau.
L’opération n’est pas très compliquée (on ne touche pas au boitier de pédalier ni au pédalier, seulement les plateaux), et je dévisse les 5 ergots métalliques qui tiennent le double plateau :

Double plateau Shimano Dura-Ace sans la chaine

Voila, le double plateau Dura-Ace usée a été retiré :

Le pédalier sans le double plateau

Pour ouvrir la chaine, nul besoin de sortir sa disqueuse ou sa scie à métaux !
En effet, un dérive chaine B'Twin vous aider et pour 10 euros, c’est parfait :

Ouverture de la chaine avec un démonte chaine pour enlever la vieille chaine

On jette la chaine qui est fortement usée (validé par le testeur d'usure de chaine VAR) pour ne pas mettre une chaine étirée sur du matériel neuf !
En effet, une chaine étirée abime prématurément les dents d’une transmission neuve, en creusant entre les sillons. Les conséquences d’une chaine fatiguée sont des sauts de chaînes, des vitesses qui passent de plus en plus mal, risque de casse, etc.
Vu le faible coût d’une chaine, autour des 20 euros, je vous recommande fortement de la changer.

Une fois la chaine enlevée, le vélo est dans cet état :

Vue d'ensemble sans la chaine ni le double plateau du vélo

Pour ne pas avoir les 5 ergots qui se dévissent (pour rappel les ergots maintiennent le plateau en place), je décide d’utiliser du frein filet moyen / bleu.
Vous pouvez en trouver de la Loctite sur Amazon ou le Fix'Ecrou chez Norauto (celui en photo) par exemple.

Vissage des ergots du nouveau pédalier avec de frein filet

Une fois le mono plateau tout neuf fixé sur le pédalier :

Le pédalier avec le mono plateau installé

On remarque bien que le pédalier est d’origine, tant pis pour le look. 😉
Et je ne change pas le pédalier car il n’a aucun jeu, aucun craquement donc je continue avec.

Mise en place de la nouvelle chaine sur le mono plateau

On détermine la bonne longueur de chaine en vérifiant que :

  • la chaine ne « pende » pas quand vous êtes sur le plus petit pignon
  • que l’espace entre le dérailleur et le plus grand pignon soit suffisamment grand et que le dérailleur ne soit pas complètement tendu en butée
  • que la poulie haute du dérailleur ne touche pas le plus petit pignon

Faites des essais avec un fil en attendant pour tenir la chaine fermée et valider la longueur avant de la sertir !

Et si vous souhaitez l’explication du fabricant Shimano, je vous renvoie vers la documentation officielle.

Le dérailleur arrière comporte plusieurs vis :

  • vis H : vis de réglage de la butée du petit pignon (H = High)
  • vis L : vis de réglage de la butée du grand pignon (L = Low)
  • vis B : vis de tension du dérailleur

Je commence donc par serrer quasiment au maximum la vis B (ou B-tension) du dérailleur arrière pour éloigner le galet haut du dérailleur du pignon.

Ensuite, je teste différentes longueurs de chaines en validant mes essais en positionnant la chaine sur le grand pignon :

On voit que l’espace entre le pignon et le galet du haut du dérailleur a de la place. Et le dérailleur n’est pas en butée et peut encore se déplacer vers l’avant.

Je vérifie ensuite avec le plus petit pignon ou le dérailleur n’est pas complètement détendu, et que la chaine soit également sous tension, sinon la chaine va sauter à chaque trou !

Avec 116 maillons, la chaine était complètement détendue sur le pignon le plus petit, j’ai donc enlevé 6 maillons puis je remets un fil temporaire et je passe les vitesses pour voir.
La bonne longueur pour le mono plateau de 40 dents et la cassette 11-42 pour 10 vitesses est de 110 maillons.

Pour ma part, il n’y avait pas d’attache rapide avec la commande, seulement le plot de sertissage (se nomme aussi une broche de raccordement ou un axe de chaine) pour fermer la chaine de vélo.
Attention, une fois la broche de raccordement mis en place, je vous déconseille de tenter de l’enlever. Achetez plutôt des plots neufs pour être tranquille.

Une fois le bon nombre de maillons défini, je passe à la fixation définitive de la chaine avec la broche fournie !
Je commence par faire dérailler la chaine du mono plateau et de mettre sur le plus petit pignon pour avoir du « mou » sur la chaine et pouvoir réaliser cette opération plus facilement.

Voici, d’après la documentation, comment la broche de fixation doit être positionnée sur la chaine neuve :

Bien fixer la broche de fixation sur une chaine neuve

Je graisse la broche de raccordement pour pouvoir l’insérer sans trop forcer.
Puis je place le plot vers moi et non vers le cadre car je veux éviter le morceau qui dépasse et frotte sur la cassette :

Voila ce que ça donne avec le plot rentrée de moitié :

Ensuite, il faut utiliser le dérive chaine pour finir de l’enfoncer et pouvoir doser très finement :

Une fois le plot entièrement enfoncé, il faut enlever la partie cassante qui se détache facilement :

Une fois la partie cassante enlevée, la chaine neuve est bien scellée :

S’il y a des points durs, il suffit de tordre la chaine latéralement pour que la broche se repositionne légèrement !

Je valide bien le passage des vitesses à la hausse comme à la baisse en vérifiant :

  • qu’il n’y ait aucun point dur dans la chaine
  • que la chaine ne saute pas

Puisque tout fonctionne bien, je lubrifie avec l’huile tous les temps de Décathlon en faisant tourner la chaine, et j’applique de l’huile pendant 2 tours grand maximum sur la chaine. Attention, à ne pas trop en mettre, cela ne sert à rien car elle sera projetée par terre ou sur vos jambes.
Ensuite, il faut passer toutes les vitesses pour lubrifier toutes les dents et donc toute la transmission.

Nouveau look du vélo avec son mono plateau

Voila ce que donne le vélo avec le mono plateau et l’énorme cassette arrière qui est 2 fois plus grande qu’auparavant.
Vous noterez surement que j’ai laissé le dérailleur avant, je voulais m’en servir comme guide-chaîne et tester lors d’une compétition que la chaine ne déraille pas et tout s’est bien passé lors de cette sortie (les photos sont sur la page Facebook du blog).

Je vais donc pouvoir enlever le dérailleur avant sans crainte (cette étape ne nécessite pas de rouvrir la chaine).

Mon avis suite au passage en mono plateau sur mon cyclocross

J’ai débuté le cyclocross en double plateau et une cassette en 11-28 plutôt typée route, et ça n’était vraiment pas facile de passer d’un plateau à un autre rapidement !
En effet, lors d’un cyclocross, le dénivelé varie très rapidement et le temps que je monte toute la cassette tout en changeant de plateau me prenait du temps. Sans compter qu’un changement de plateau n’est pas très rapide, et que la chaine a tendance à frotter quelques tours sur le dérailleur avant d’accepter de passer (la boue n’arrange rien à mon histoire), je me demandais combien de temps cela pouvait tenir.

Finalement, en mono plateau, je ne fais que déplacer la chaine sur la cassette et avec 42 dents à l’arrière sur la cassette pour un plateau de 40 dents, cela me permet de franchir pas mal d’obstacles, et, si le dénivelé est trop important, on porte le vélo pour courir… hé oui, vive le cyclocross. 🙂

J’imagine que les sportifs en VTT que je vois équipé massivement en mono plateau partage mon avis, même si le choix d’un bon braquet est essentiel en mono plateau pour avoir du choix dans la démultiplication.

Et vous, quelles sont vos impressions suite au passage au mono plateau ? Est-ce une modification qui vous intéresse ?


8 pensées sur “Comment passer au mono plateau ?

  • 24 janvier 2019 à 11 h 51 min
    Permalink

    « Shimano ne propose pas de mono plateau », poruquoi faut-il un plateau spécial? Il suffit de mettre un petit plateau Shimano, seules les vis doivent êtres différentes avec un seul plateau.
    Je pense qu’on peut aussi faire plus simple et garder la patte de dérailleur d’origine: s’il n’accepte que 30 dents, on peut mettre un plateau plus petit (38) à l’avant pour obtenir un braquet qui s’approche du 40×42.

    Très intéressant en tout cas, dommage que les annonces de vélos de cyclocross ne courent pas le web.

    Répondre
    • 24 janvier 2019 à 20 h 47 min
      Permalink

      Bonsoir Tom,

      Merci pour ton commentaire ! 🙂
      Cela n’est pas possible ni recommandé de mettre un plateau « classique » car un plateau de mono plateau doit avoir une dentelure adaptée pour maintenir la chaine sans qu’elle ne déraille.
      En effet, le mono plateau fait « le grand écart » entre le plus petit pignon et le plus grand (42 dents dans mon cas). Le plateau que j’utilise est prévu pour être un mono plateau et pour l’avoir testé lors de plusieurs compétitions de cyclo-cross, aucun déraillement !

      Ludo

      Répondre
  • 27 avril 2019 à 18 h 28 min
    Permalink

    Hello, merci pour ce partage d’infos très inspirant … j’ai du coup moi aussi franchi le pas pour convertir un 2×11 ultegra 6800 en mono. J’ai opté pour la cassette Sunrace CSMX8 en 10-42 et un plateau ovale 44 dents + l’adaptateur Pilo S14 bien sûr.
    L’indexation est parfaite sans avoir du modifier quoi que ce soit; par contre la chaîne est trop peu tendue sur les 3 plus petits pignons : elle saute et tape sur le cadre en cas d’arrêt de pédalage ou de rétropédalage, et le déraillement devient fréquent si je me remets à pédaler trop vite (sans attendre que la roue libre ait fait son travail, ce qui retend la chaîne). Et sis je raccourcis davantage la chaîne ce sera beaucoup trop tendu sur le pignon de 42 (c’est déjà limite actuellement). La vis de tension du dérailleur est déjà au maximum.
    J’envisage de passer sur un dérailleur chape moyenne ou longue du coup … à moins d’avoir raté quelque chose d’évident ?

    Répondre
    • 29 avril 2019 à 7 h 35 min
      Permalink

      Bonsoir David,
      N’est-ce pas le ressort du dérailleur qui ne reviendrait pas assez vite ?
      Car sur mon cyclocross, la chaine est plutôt tendu, par contre, c’est le ressort qui doit maintenir tendu la transmission. Effectivement, si elle tape contre le cadre, c’est la longueur de chaine ou le dérailleur.
      Ou alors cela peut venir des galets du dérailleur qui bloque un peu trop la chaine et la laisse détendu suivant les situations rencontrées.
      La roue libre ne sert qu’à permettre au vélo de continuer d’avancer tant que l’on ne pédale pas. 😉
      Merci pour votre commentaire !

      Répondre
  • 12 août 2019 à 16 h 34 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour avoir partagé ce montage.

    Dans mon cas, j’envisage de passer d’une transmission 3×8 à une mono. Je sais que je risque de mouliner un peu en descente, mais j’ai des trajets quotidiens pas mal vallonnés et ce qui m’intéresse c’est l’aide à la montée 😉 et d’éviter les croisements. En plus ça devrait donner un peu plus de versatilité à mon vélo.

    Par contre, si j’ai bien compris, il faut que je trouve:

    – dérailleur 11v (si j’en trouve un assez long, l’adaptateur « pilo » ne sera donc pas nécessaire, c’est ça?)
    – plateau N/W (j’envisage un 38 ou 40 dents, j’ai des trajets plutôt urbains)
    – chaine
    – commande de vitesses
    – cassette 11v
    – corps de roue libre 11v (pas certain que le mien – 8v – soit assez long)

    et… c’est tout?

    Merci!

    Sante

    Répondre
    • 14 août 2019 à 10 h 14 min
      Permalink

      Bonjour Sante,
      Cela va te faire un bon changement pour passer du 3*8 en mono-plateau 🙂
      1- avec une patte de dérailleur plus longue, cela devrait passer. Suivant ton choix, regarde bien dans les détails, car le modèle de dérailleur t’indiquera la taille maxi d’une cassette qu’il accepte
      2- yep 38/40 c’est standart
      3- chaine, tu prends un 11v, et tu auras surement des maillons à enlever (comme j’avais du le faire dans l’article)
      4- vu que tu passes en mono-plateau, il ne faudra changer seulement celle de droite
      5- cassette, tu prends du 11-42 en 11v ? Dans l’article, je suis en 10V
      6- pour le corps de roue libre, certains modèles sont compatibles pour 8-9-10-11V, peut-être que le tien est de ce type
      Sacré montage en perspective 😉

      Répondre
  • 20 septembre 2019 à 0 h 17 min
    Permalink

    Salut Ludo, article super intéressant et très utile, merci beaucoup. Je souhaitais tenter l’expérience du mono-plateau sur mon vieux cyclo-cross mais je n’osais pas franchir le pas. Je vais maintenant pouvoir me jeter à l’eau! Pour le choix du plateau, je vois qu’il est proposé jusqu’en 44 dents. Penses-tu que le choix de 44 dents plutôt que 40 puisse poser un problème dans le montage que tu présentes? A plus et merci encore pour l’article

    Répondre
    • 20 septembre 2019 à 7 h 18 min
      Permalink

      Bonjour Emmanuel,
      Merci pour le commentaire !
      Tu peux tout à fait tester avec un plateau de 44 dents, il ne devrait pas y avoir de problème, tu devras simplement laisser quelques maillons de plus à la chaine.
      J’ai pris 40 en me basant sur ce qui équipe les vélos actuels. 😉

      Répondre

Répondre à Tom70s Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.