fbpx
Une femme avec un chapeau devant son vélo

SisterHome : voyager avec un hébergement sécurisé


Vous êtes en train de planifier votre prochain voyage en solo ou votre tour de France à vélo et vous recherchez une plateforme sécurisée pour un voyage plus sûre et serein. Il existe une multitude d’offres d’hébergement et de couchsurfing mais aucune n’aborde les problématiques féminines…
Je vous propose une solution clé en main ! Dans cet article, je vais vous parler d’une plateforme de voyage solo réservée aux femmes avec SisterHome (La Voyageuse).

SisterHome est une communauté de Couchsurfing qui changera votre vision du voyage solo féminin.

Pourquoi voyager en solo ?

Commençons par le début : le voyage solo est une idée qui séduit de plus en plus de femmes à travers le monde.
En effet, une telle expérience est incroyablement enrichissante. Cela permet de d’explorer un pays ou une région en se dépassant et en se découvrant soi-même. Bien sûr, ne manquez pas l’occasion de faire des rencontres fortuites en chemin ! Oubliez votre peur de l’inconnu avec La Voyageuse !

Grâce à La Voyageuse team, il est possible de voyager en vous logeant chez des femmes de confiance dont les profils sont vérifiés.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

SisterHome est dédiée spécialement aux femmes qui souhaitent s’imprégner d’une nouvelle culture à moindre coût et de manière sûre. Ainsi, les hébergeuses du site vérifiées vous accueilleront chez elles en toute sécurité, tout au long de votre séjour.
Pour y bénéficier, il faut s’inscrire au préalable sur le site dédié et acheter un Pass adapté. Vous ne payez pas l’hébergement mais le système de vérification des profils du site.

Vous avez le choix entre plusieurs forfaits :

  • Pass Jeune annuel à 39 €
  • Pass découverte à 79 €
  • Pass annuel à 119 €.

Ensuite il ne vous restera plus qu’à contacter l’une des hébergeuses et à faire votre sac !

Une femme seule qui voyage avec son sac à dos

Oui, mais qui sont ces hébergeuses ?

Les hébergeuses inscrites sur La Voyageuse sont des femmes vivant seules, en couple ou en famille. Bienveillantes, celles-ci vous ouvriront leurs portes pour faire de vous une habitante du coin et vous accompagner le temps d’une escale chez elle.

On ne peut espérer mieux ! Dans cet esprit, on dit que « quand rien n’est prévu, tout est possible ». J’approuve cette idée car le plus souvent, des liens d’amitié forts se créent dans ce genre de situations exceptionnelles.
Elles vous feront peut-être découvrir le pays sous un autre angle. Si le cœur vous en dit, vous pourrez chatouiller vos papilles gustatives en préparant des spécialités locales par exemple, sous l’œil vigilant de votre hébergeuse. Elle pourrait également vous guider pour en savoir plus sur l’histoire du pays, sa culture et ses traditions. Une chose est sûre, chacune d’entre elles possède sa façon d’être et sa personnalité.

Où se trouvent-elles ?

Les hébergeuses de SisterHome sont présentes dans de nombreux pays : France, Norvège, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Maroc, Tunisie, Égypte, Gabon, Madagascar, la Réunion, Roumanie, Norvège, Suède, Inde, Taïwan, Émirats arabes unis etc.

Il existe déjà 1 500 hébergeuses solidaires en France et dans le monde. La bonne nouvelle c’est que 98 % des utilisatrices sont satisfaites, avec 30 000 souvenirs gravés. L’idée vous séduit ? Pensez au pays ou à la ville de vos rêves et lancez-vous dans l’aventure !

Carte des hébergeuses recensées en France et en Europe

Comment la sécurité est réalisée par SisterHome ?

Avant de vous faire héberger, vous devrez prendre le temps de consulter les profils des hébergeuses puis de les contacter pour vous présenter. Vous pourrez ainsi déjà avoir une idée de la personne qui se propose de vous héberger durant ces premiers échanges.

Du côté de l’hébergeuse, la personne accède à son profil, va pouvoir lire ses commentaires, ses témoignages passés etc.

Une fois la rencontre réalisée, il faut laisser un commentaire sur le profil de votre hébergeuse pour ainsi aider les futures voyageuses.
En cas de problèmes avérés, l’équipe de sécurité de la plateforme SisterHome pourra aller jusqu’à la radiation !

De nombreuses expériences réussies

Plusieurs femmes ont témoigné de leurs expériences réussies avec La Voyageuse. Je vous en parle ci-dessous.

Voyager seule, c’est combler sa soif de liberté et d’aventure

Catherine est une femme qui répartit ses tâches et ses responsabilités entre enfants et travail. Avant son expérience avec La Voyageuse, Catherine s’est décidé à avoir plus de temps libre pour elle et une fois ses enfants gardés, elle a pu entreprendre de voyager en solo !
D’après elle, cela lui a permis d’arranger sa vie autrement et de gagner en sérénité.

Catherine fait partie de ces femmes qui aspirent à retrouver leur liberté et s’émanciper du rôle de la mère, de l’étudiante etc. Le voyage en solo peut donc être un acte de rébellion envers les « devoirs » imposés par la culture, le peuple, le mari etc. N’est-il pas temps pour vous de retrouver votre liberté ?

Une voie de reconstruction

Françoise est une femme retraitée qui n’arrive pas à se remettre après le décès de son mari. C’est une personne forte qui s’assume et se dépasse, malgré les aléas de la vie. Dans cette optique, elle a évoqué de son envie de « changer son triste quotidien » et « franchir le pas ». Pour elle, les voyages en solo représentent une source de force intérieure. Effectivement, cela lui a permis de se reconstruire après cette épreuve.

Tout comme Françoise, beaucoup de femmes ont eu recours au voyage en solo dans le but de se reconstruire pour diverses raison.
Par exemple pour Patricia, après son divorce, elle a pris son sac à dos et a choisi de se dépasser en partant seule en Grèce. C’est là qu’elle a réussi à « se positionner » comme il se doit.
Maintenant, c’est une « voyageuse confirmée », si je peux appeler cela ainsi, avec son copain Damien ! Elle encourage même les autres femmes à prendre leurs sacs à dos et dépasser leur peur. C’est une femme indépendante et inspirante qui a su reprendre sa vie en main, rien qu’en voyageant en solo.

Faire des rencontres

Être hébergeuse et voyageuse en même temps semble être une bonne idée !
Par exemple, Myriam est toujours en quête d’échanges passionnants avec d’autres femmes. Elle est déjà partie avec des copines de voyage, toujours dans un esprit de convivialité et de partage.

Inspirer les autres

Que pensez-vous de celles qui donnent envie aux autres de découvrir le monde ? Carole a eu cette idée ingénieuse grâce à La Voyageuse. Elle en a même fait un véritable métier ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, la jeune femme a choisi de quitter la grande entreprise où elle travaillait pour, justement, « donner envie » aux autres de réaliser leurs rêves !
Depuis 2017, elle a créé un blog en vue de partager ses aventures et ses photos de voyages avec d’autres femmes. Son histoire m’a fait penser à d’autres blogueuses telles que Graine de Voyageuse et Le blog de Sarah. Ce sont des femmes inspirantes qui essaient de motiver celles qui souhaitent partir en voyage en solo.

Une surprise inattendue

C’est le témoignage d’une femme qui habite au Québec depuis 20 ans et qui cherchait un site de voyage dédié aux femmes. Heureusement, elle a jeté un coup d’œil sur La Voyageuse, qui correspondait exactement à ses attentes. Selon elle, ce site est une solution pour voyager en solo sereinement et en toute liberté. Sur la carte des hébergeuses, Sandrine a choisi le Saint-Laurent, là où se trouvent Tiffani qui pratique le reiki et son mari Lionel, sonothérapeute. Elle a passé deux jours inoubliables avec le jeune couple. Elle est allée avec eux pour « rechercher les phoques, ramasser les coquillages et les moules ». Cela lui a permis de « régler » ses soucis et se sentir à sa place. La nuit, elle a dormi comme une bûche, avant de revenir chez elle et retrouver son fils. Ce fut pour elle une expérience réussie grâce « à l’impulsion de La Voyageuse ».

Un chemin au bord des champs qui invitent à se promener

Le tour du monde à vélo

Léopoldine a participé au” Challenge La Voyageuse 2021”, alors qu’elle était en train de faire le tour du monde à vélo en solo. Dans ce cadre, elle a fait les 7 magnifiques rencontres que je vais vous raconter.

Au début, elle est allée chez Gloria et sa femme Clarence à Illats. Ensuite, direction Toulouse chez Catherine ! Il s’agit cette fois d’une violoniste et chanteuse passionnée de photographie. Après un moment d’échange, elle lui a recommandé des spots à visiter à Toulouse.

Ensuite, elle a rencontré Sandra qui lui a ouvert ses portes à Lyon. C’est là que Léopoldine a passé une soirée merveilleuse avec son hébergeuse dans un petit resto puis dans un pub pour regarder un match ensemble. Après, elle s’est rendue chez Véronique à Reims. Cette hébergeuse n’a pas tardé à lui donner un double des clés pour qu’elle se sente autonome ! De plus, elle lui a fait visiter la Basilique St Rémy. L’expérience suivante était chez Sophie, qui l’a reçue chaleureusement à Fécamp.

La jeune voyageuse a passé un bon moment d’échange avec elle et avec son chat ! Le jour suivant, direction Le Havre chez Alexandra. Celle-ci a vécu à son tour l’expérience du voyage en solo. Ainsi, elle l’a guidée avec son amie Sylvia dans une visite privée de la ville. Pour finir en beauté, Léopoldine s’est retrouvée à Plévenon en Bretagne, chez Émilie. C’est une grande bricoleuse qui vit avec son garçon et son petit chat. Étant dynamique de nature, elle a pu échanger avec elle sur différents sujets.

Tout comme Léopoldine, vous souhaitez vivre votre propre expérience ? Prenez votre vélo et devenez membre de La Voyageuse !

Le guide détaillé

SisterHome vous propose également un guide pratique qui regroupe des conseils et expériences d’autres voyageuses solo. Si vous êtes en manque d’inspiration ou que vous avez besoin d’un mode d’emploi pour vous guider, ce livre saura répondre à tous vos besoins.

À vous de jouer !

En lisant ces expériences, j’espère vous avoir donné envie de vous lancer dans l’aventure du voyage en solo. C’est possible ! Que vous soyez en quête de liberté, de reconstruction, de découverte de soi et du monde, vous n’avez qu’à enfourcher votre vélo et à vous laisser guider. Bonne route, le monde vous attend !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page