fbpx

A la découverte du Valais suisse

Martigny, le barrage d’Emosson, le Cervin ou encore le Simplon, si ces noms ne vous évoquent rien, c’est le moment de partir dans le Valais en Suisse pour découvrir ces lieux mythiques du cyclisme !
Le canton offre plusieurs séjours spécialement dédiés aux amoureux du vélo, quelque soit le niveau : les plus compétiteurs peuvent s’entraîner sur les traces du Tour de Suisse ou du Tour de France et les amateurs ont la possibilité de louer des vélos électriques ou de suivre des parcours plus tranquilles le long du Rhône.

Le Valais en bref

Ce canton, dont la capitale est Sion, se situe au Sud de la Suisse. Les Valaisans sont bilingues, avec le français et l’allemand comme langues officielles. Pas de problème de communication pour trouver votre chemin !
Niché au cœur des Alpes bernoises et valaisannes, le Valais héberge 339 176 habitants sur 5 224 km². En plus de ses montagnes qui culminent à plus de 4000 m, le canton est connu pour ses abricots, la viande séchée, la raclette et ses vins. Bref, le Valais séduit aussi bien les sportifs que les amateurs de gastronomie !

Pourquoi aller rouler dans le Valais ?

Avec 45 sommets culminant à plus 4000 m, des glaciers, des villages typiques avec un caractère unique et des paysages magnifiques, le canton offre une belle diversité d’horizons pour en mettre plein la vue (et les jambes) à tout le monde. Les cols de montagne sont l’occasion de s’entraîner en montée mais aussi en descente. Et traverser les barrages permet de faire de superbes pauses photo pour ramener des souvenirs du séjour.

Pour le Francilien que je suis, tout ce dénivelé fait rêver ! Et les crêtes montagneuses ont tout de même plus de style que la Tour Eiffel ou le bois de Boulogne !

Traversée de Saillon en vélo de route

Le Valais a servi d’étape au Tour de France en 2016 et fait toujours parti du Tour de Suisse, ce qui annonce des parcours costauds ! Mais rassurez-vous, le canton offre des itinéraires adaptés à tous les niveaux. Et pour ceux qui aimeraient bien admirer la vue depuis le sommet mais qui commencent à souffrir rien qu’en entendant parler de montagne (comme ma copine), il est possible de louer des vélos de route électriques pour éviter de subir les cols !
Plus besoin d’avoir les cuisses de Barguil pour arriver au sommet avec cette option, ça peut être une alternative sympa si vous partez avec des copains ayant des niveaux différents ou si tout simplement, vous souhaitez arriver en haut sans vous crever.

Comment se rendre dans le Valais ?

Pour rejoindre le canton, vous avez le choix entre plusieurs modes de transports :

  • le train
  • l’avion en atterrissant aux aéroports de Bâle, Berne, Zurich et Genève, puis une fois arrivé, des trains vous emmèneront à votre destination
  • la voiture

Par exemple, en prenant le train depuis la gare de Lyon à Paris, comptez 5 heures pour arriver à Sion, avec un arrêt à Lausanne pour changer de train.

Faire du vélo de route dans le Valais

Le canton du Valais souhaite faire connaître son potentiel cycliste et attirer les amateurs de la petite reine du monde entier. Vu les paysages, les services proposés et la diversité des parcours, je pense que c’est une initiative qui peut bien fonctionner.

Le Valais propose plusieurs types de séjours pour découvrir ses routes :

  • Les trajets créés par l’organisateur, qui se déroule sur plusieurs jours, avec chaque jour des différentes étapes avec hébergement dans un hôtel le soir pour se remettre de la journée en selle. Le petit truc qui fait toute la différence : le transport des bagages entre chaque étape.
  • Les trajets personnalisés, avec un seul point de chute dans un Swiss Bike Hotels. L’hôtel est spécialement équipé avec un parking sécurisé, un atelier vélo pour l’entretien et un service de nettoyage rapide des vêtements pour rouler dans ses vêtements propres dès le lendemain.

Pause dans le col Sanetsch en vélo de route

Pour chaque type de parcours, il est possible de louer sur place un vélo de route ce qui permet de rouler sans avoir à trimballer son vélo avec soi dans l’avion ou le train.
Le prix de la location du vélo débute à partir de 120 euros (exemple de tarif sur les parcours les plus court en nombre de nuitées).
Voici des exemples de parcours :

Le Valais Vélo Tour

Le Valais Vélo Tour est une initiative lancée par le cycliste professionnel Steve Morabito, que j’ai eu le plaisir de rencontrer, et qui est né dans le Valais. Passionné de sa région natale (il peut en parler pendant des heures), il souhaite maintenant faire découvrir ses routes aux plus grand nombre, qu’ils soient cyclistes confirmés ou amateurs de beaux paysages.

La montée d'Emosson en vélo de route

Le parcours de Steve reprend l’étape du TDF 2016 (un gros parcours de costaud donc). Accessible de juin à octobre, cet itinéraire, classé comme difficile, nous promet de gravir les plus belles routes du canton. En chiffres, ça donne :

  • 8 jours (7 nuits)
  • 740 km
  • 18 500 m de dénivelé
  • 25 ascensions

Vous voilà prévenus, les cuisses vont chauffer ! 🙂

Et du côté des villes et stations de montagnes traversées :

  • Sion
  • Crans-Montana
  • Leukerbad
  • Brigue
  • Verbier
  • vallée de Conches
  • retour sur Sion

Ce circuit traverse les plus beaux coins du Valais. Je vous invite à découvrir l’itinéraire officiel (pour info, en bas de la page, vous trouverez les tarifs, comptez environ 885 € avec hôtels 3*** et transports des bagages inclus).

Les trésors cachés du Haut-Valais

Ce circuit plus touristiques (mais tout aussi généreux en dénivelé) propose la traversée de villages typiques, des points de vue en haut des barrages pour admirer les lacs. N’hésitez pas à consulter l’itinéraire officiel pour vous faire une idée plus précise.

Il faut compter autour à partir de 660 € avec hôtels 3*** et transports des bagages inclus.

  • 7 jours (6 nuits)
  • 509 km
  • 13 660 m de dénivelé

Montée du col Sanetsch en vélo de route

Trophée des barrages

Le circuit complet du Trophée des barrages sera accessible dès 520 € avec hôtels 3*** et transports des bagages inclus.

  • 5 jours (4 nuits)
  • 317 km
  • 8 200 m de dénivelé

Sur le Tour des Grands Barrages, 8 édifices sont à découvrir avec à la clé des sommets de 1480m à 2360m. De belles ascensions en perspective !

Arrivée au barrage d'Emosson en vélo de route

En attendant l’ouverture du circuit complet, il est possible de se rendre sur chacun des barrages. Je vous ai d’ailleurs rassemblé les noms des barrages, classés par dénivelé, avec les distances pour comparer facilement :

En attendant la sortie du circuit du trophée des barrages, la liste complète des barrages à visiter vous permettra d’avoir plus de détails.

Etape du Tour de France

Pour ceux qui veulent revivre une partie de la 17ème étape du Tour de France 2016, sans faire l’intégralité du parcours de Steve, le Valais peut vous fait revivre plusieurs montées qui s’enchaînent et qui chauffent bien les jambes :

  • A partir de Martigny, 7.9% de pente pendant 13 km
  • Arrivée au barrage d’Emosson avec 8.4% de montée sur 10.4 km dont un dernier tronçon à 12.3%

Pour oublier les forts pourcentages, vous pouvez compter sur les paysages somptueux et l’arrivée sur le barrage de montagne d’Emosson pour vous distraire.

D’une durée de 4 jours dont 3 nuits, ce tracé exigeant physiquement est classé 4 sur 4 par l’organisateur.

Voici les kilomètres à réaliser :

  • jour 1 arrivée sur place à Fribourg
  • jour 2 départ de Fribourg jusqu’à Gstaad avec 155 km et 2 730 m de dénivelé positif
  • jour 3 départ de Gstaad jusqu’à Martigny avec 144 km et 3 200 m de dénivelé positif
  • jour 4 départ de Martigny jusqu’à Crans-Montana qui termine le circuit avec 75 km et 2 360 m de dénivelé positif

Je vous invite à vous rendre sur le site officiel pour y découvrir les dates disponibles et les possibilité de location de vélo de route.

Descente du col Sanetsch en vélo de route

Swiss Bike Hotels

Après avoir escaladé les cols durant la journée, on aimerait bien pouvoir se reposer le soir sans se préoccuper du stationnement de son vélo (voir à dormir avec, dans la chambre…), de son entretien ou de savoir si on a une tenue de rechange pour éviter d’empester le lendemain…  Sans compter que parfois, nos vélos ont besoin d’un petit réglage, d’un coup d’eau pour pouvoir rouler le lendemain. Quand on est parti pour passer une bonne partie de la journée en selle, c’est tout de même appréciable de ne pas avoir un vélo qui couine ou un frein qui frotte…

Les Swiss Bike Hotels répondent parfaitement à ces soucis de cyclistes !

Ces hôtels sont situés dans des endroits privilégiés, bien intégrés dans l’environnement (pas de tours bétonnées ici) et les circuits autour de ces hôtels sont tous rapides d’accès. Bien pratique, donc !

Les services proposés

Les Swiss Bike Hotel remplissent tous les critères suivants :

  • accès direct à un local à vélo fermant à clé
  • endroit pour nettoyer et entretenir son vélo
  • service de lavage de la tenue de sport du jour au lendemain avec accès à une douche avant le départ
  • petit-déjeuner copieux et panier-repas sur demande
  • suggestions d’itinéraires
  • partenariat avec des professionnels de la location et des réparations

L'atelier de vélo dans l'hotel Garni La Meridiana - Swiss Bike HotelL’atelier de vélo dans l’hôtel Garni La Meridiana

Le VTT

Qui dit montagne, dit grandes pentes à dévaler dré dans l’pentu, comme on dirait de notre côté des Alpes. Pour les amateurs de gros crampons, le Valais propose des terrains de jeu parfaitement balisés qui suivent des torrents, des lacs alpins et les forêts du coin.
Les remontées mécaniques et les différents transports publics vous déposeront facilement au sommet avant d’attaquer la descente.

Avec 650 km de sentiers cartographiés et balisés, le choix est immense. Pour les amateurs de sensations fortes, le Valais rassemble 50 pistes de DH (VTT de descente) si cette discipline vous intéresse.

Il existe un grand nombre de parcours différents parmi lesquels vous trouverez surement le vôtre :

Ce qui m’a particulièrement intéressé est l’organisation mise en place qui permet de nettoyer son vélo à l’hôtel, le stockage dans un lieu sécurisé et le service de nettoyage (vêtements comme vélo). Pratiquant également le trail et le triathlon, je sais ce que ça peut vite devenir particulièrement contraignant de devoir transporter tout son matériel constamment avec soi et partir léger sans avoir à se préoccuper de la logistique serait parfois bien appréciable !
Les services proposés par les hôtels me paraissent un vrai plus qui permet de partir rouler loin de chez soi sans avoir à se préoccuper d’autre chose.

Un VTT en descente d'une colline suisse

Les applications

Pour ceux qui ne souhaitent pas suivre de circuit ou veulent explorer un endroit précis et n’ont donc besoin que d’un seul point de chute le soir, je vous recommande l’application Best Swiss Hotels, qui permet de trier facilement parmi les 500 hôtels suisses suivant leur situation, leurs services, leur qualité et leur nombre d’étoiles.

Pour télécharger l’application suivant votre téléphone :

Pause dans la ville d'Ernen en vélo de route

Personnellement, c’est le type de séjour que j’aimerais bien essayer, pour pouvoir découvrir un endroit à vélo sans avoir à gérer les contraintes logistiques (monter les cols est déjà assez compliqué comme ça pour moi) et le Valais propose suffisamment d’activités annexes pour les accompagnants qui ne sont pas fans de vélo ou de montagne. Tout le monde peut y trouver son compte et c’est aussi un aspect qui m’intéresse.

Et vous, vous avez déjà roulé à l’étranger ? Comment vous êtes-vous organisé ? Le Valais vous tenterait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dites-m'en plus sur vous :Participer au sondage
+