Le vélo fixie : le vélo urbain original à la mode !

Aussi nommé vélo à pignon fixe, le vélo fixie est un vélo doté d’une roue arrière munie d’un seul pignon solidaire. Par rapport à la roue libre, le fixie impose au sportif de pédaler tout le temps. Pourquoi le vélo fixie est-il redevenu tendance ? Où s’en procurer un ? Comment bien le choisir ? Voici nos éléments de réponse.

Single speed gear pignons

C’est quoi un vélo fixie ?

Le vélo fixie est un vélo s’avérant être différent du modèle à roue libre que la plupart des personnes connaissent. En théorie, le vélo fixie ne possède pas de frein. Afin de freiner, vous devrez bloquer sèchement le pédalier. En France, la loi impose un système de freinage efficace à absolument tous les cycles. C’est pourquoi dans le pays le fixie est vendu avec un frein fixie avant au minimum.
Pour ceux qui roulent tout de même sans frein, attention à bien surveiller si des douleurs apparaissent au niveau des genoux ce qui a été mon cas, et dès les premiers symptômes, vous n’aurez pas d’autres choix que de remettre un frein.

Un vélo fixie orange près de l'eau

Le concept de ce genre de vélo est que le montage fixe de la roue arrière entraîne en continu le cycliste à pédaler. Les constructeurs ont confectionné un fixie flip/flop offrant la possibilité, en retournant la roue, de se servir soit un pignon fixe, soit d’un pignon en roue libre. Le vélo fixie peut ainsi se changer en vélo classique à mono-vitesse. C’est très pratique suivant ses envies de vélo !

Un vrai fixie ou pignon fixe n’a pas de frein, et le freinage se fait simplement en bloquant le pédalier d’un coup sec, permettant au vélo de partir en dérapage, on nomme cela le skid. En 2017, il y a sur le marché différentes variantes de fixie, comme nous avons vu avec le moyeu flip/flop.

Comme vous l’aurez compris, il faut ranger au placard le terme bicyclette lorsque l’on parle de vélo fixie, ou de pignon fixe voir de vélo singlespeed !

L’apparition et l’avènement du vélo fixie

Le vélo pignon fixe est apparu vers 1855 avant le vélo à roue libre. Tombé en désamour, le fixie est alors utilisé par les cyclistes sur piste, mais également par les cyclistes sur route afin de s’entraîner. Le vélo fixie est aussi fortement apprécié en milieu urbain. En effet, il supplante le BMX avec les nouvelles possibilités qu’il propose, notamment le fait de pouvoir rouler en arrière. C’est, dans les années 1990 qu’il devient alors le vélo des coursiers new-yorkais.
En effet, les coursiers américains l’utilisent essentiellement pour des raisons pratiques et esthétiques.

Les coursiers à vélo, surtout à New York, en avait soi-disant marre, à cette époque, de se faire voler ou saccager leurs vélos. Ainsi, c’est pourquoi ils ont supprimé tout le superflu ! D’autres raisons sont envisageables, moins il y a d’accessoires, plus le vélo fixie est simple à entretenir et plus il est léger. Moins il est lourd, plus il se manie facilement et plus il va vite entre les véhicules. Parlons en des véhicules, le pignon fixe devenant urbain, quoi de plus normal que de rétrécir la largeur des guidons afin de se faufiler entre ces dernières !
Une autre explication plus rationnelle explique que le vélo singlespeed a été massivement utilisé par les coursiers pour se démarquer des autres cyclistes et cela a fonctionné au-delà de leurs espérances.

Au fil du temps, le vélo fixie s’est imposé comme un véritable élément culturel, voire même un art de vivre. Devenu à la mode, il est désormais un objet à la fois tendance et fitness. Il s’est définitivement imposé à la fin des années 2000 à travers le globe.

La tendance du vélo fixie

C’est lors de la fin des années 2000 que le vélo fixie s’est donc popularisé et a débuté son apparition dans les boutiques spécialisées, avant même d’être dans de grandes enseignes. Il s’agit de nos jours du vélo urbain par excellence. On peut le voir dans toutes les grandes villes de la planète. Le groupe Chappelli Cycles (leader Australien des vélos à pignon fixe) est par exemple originaire de Bondi Beach, près de la ville de Sydney en Australie.  De plus en plus de grandes marques s’associent à la folie du vélo fixie, en s’en servant comme véritable icône du jeune urbain type. D’ailleurs, vous pouvez le voir dans de nombreuses pubs comme celle de Blackberry, et le milieu de la mode (Coq Sportif ou encore Lacoste).

Comment bien choisir son vélo fixie : pignon et cadre ?

  • Pignon fixe ou roue libre ? : Les vélos fixies se distinguent des autres par l’absence de freins (même si certains modèles en sont munis et, à nouveau, je vous recommande d’en avoir un), de dérailleurs mais également de vitesses. Le pignon fixe donne la possibilité de freiner en bloquant les roues depuis le pédalier : le sportif qui ne pédale plus et fait un petit mouvement de pédalier en arrière se stoppera. C’est le concept du « rétropédalage ». Les modèles Flip/Flop sont idéaux pour les débutants puisqu’ils offrent la possibilité de passer rapidement de la roue libre au pignon fixe. Les personnes qui ne désirent plus se servir des freins et qui ne sont pas habituées à ce genre de vélo peuvent ainsi facilement prendre leurs marques à leur propre rythme.
  • Un cadre pour fixie adapté à sa taille : Les dimensions d’un cadre de vélo doivent être choisies selon la taille de l’utilisateur. Voici quelques indications de base afin de bien choisir son cadre de vélo fixie : de 150 à 160 cm (cadre de 48 cm) ; de 165 à 170 m (cadre de 52 cm) ; de 175 à 180 cm (cadre de 54 cm) et enfin de 180 à 185 cm (cadre de 56 cm).

Zoom sur un pignon fixe

Comment bien choisir son vélo fixie : roues et guidon ?

  • Type de roues pour mon vélo : Les roues à rayons s’avèrent être polyvalentes et légères, elles proposent un grand confort d’usage ainsi qu’une solidité remarquable. Afin d’optimiser la pénétration dans l’air, il faut choisir une roue avant avec moins de rayons, soit en alu ou soit en carbone. Les roues à bâtons ont des qualités esthétiques et possèdent un intérêt à haute cadence. Il faut savoir qu’elles sont un peu moins maniables que les roues à rayons. Pour ce qui est des roues pleines, elles ont un très bon rendement de puissance mais doivent être utilisées sur des trajets sans aucun obstacle, à l’arrière du vélo fixie, afin de ne pas être embêté par la prise au vent.
  • Un guidon en fonction de ses envies : Vous pouvez choisir parmi différents genres de guidons différents pour votre vélo fixie : un guidon droit pour une bonne transmission et un excellent contrôle, un guidon en cintre pour faire baisser les tensions musculaires et la fatigue au moyen la position « dos courbé », un guidon relevé, parfait pour les courts trajets ainsi qu’un guidon cornes de vache au look superbe, moderne et cool.

Ces éléments de base vous offriront la possibilité de caractériser ce dont vous avez réellement besoin. Désormais il ne vous reste plus qu’à choisir votre modèle de vélo fixie combiné à vos couleurs favorites. Si vous n’aimez pas son design, il ne faut pas hésiter à procéder à une restauration velo pour obtenir une nouvelle peinture fixie.

Choisir son fixie en fonction du look !

Pour coller au style vintage, il n’est pas rare de voir des vélos fixies relookés avec un look genre années 70 ou 80. C’est le point fort de ce style de vélo urbain tendance : on peut le customiser par rapport à son goût avec des pneus de couleur, une fourche personnalisée avec le design ainsi que les couleurs que l’on désire.

Un vélo fixe jaune posé sur un mur

Il est également possible d’intégrer comme accessoire velo fixie un antivol, un éclairage, une sonnette, un panier, un porte bagage, voire une remorque.

Conseil : Ne surchargez pas si vous voulez conserver l’esprit du fixie mêlant simplicité et élégance. Bref, un fixie vintage avec un cadre velo vintage est loin de faire ringard !

Acheter fixie : Combien coûte un fixie et où s’en procurer un ?

Selon les modèles un achat fixie d’entrée de gamme, c’est un prix de 200 € minimum. Pour un vélo fixie haut de gamme, il faudra envisager environ 1 000 €. Si, au départ, le vélo était assez rare et qu’on ne le trouvait qu’en boutiques spécialisées sur le web, il est de nos jours possible d’en trouver et d’en essayer dans les grandes enseignes de sport.

Nebula 6KU Bobbin Rocket
Cadre Acier Acier
Fourche Acier Acier
Ratio 48 x 16 44 x 16
Guidon 22.2 cm N.C
Pneus 700 x 25C Kenda 700 x 28C Kenda
Freins Avant Avant / Arrière
Prix 369€00 374€00
Achetez chez ALLTRICKS Achetez chez WIGGLE

Le vélo 6KU est le vélo fixie idéal pour l’environnement urbain. Ce dernier est livré avec des moyeux Flip Flop afin de plaire à ceux adorant les bosses et le pignon fixe. Il possède uniquement un frein avant afin de vous offrir la puissance de freinage dont vous avez besoin pour rester en sécurité. Les composants sont excellents pour le tarif, ce vélo est en plus proposé avec une garantie d’un an pour les composants, ainsi que d’une garantie à vie pour le cadre. Un excellent choix pour les cyclistes désireux de battre le pavé et de s’éclater dans leur environnement urbain avec un maximum de style !

Minimaliste, sobre et vraiment élégant, ce vélo est tout simplement parfait pour les déplacements urbains. Évidemment, il existe bien d’autres marques qui vous satisferont. Ainsi, pourquoi ne pas opter pour un Giant gravel bike ?

Un cycliste qui roule sur un vélo fixe

Comment faire son vélo fixie ?

Sachez que si acheter un fixie est trop cher pour vous, il est possible de faire un fixie avec un vieux velo, de transformer un vtt en fixie et même de transformer un vélo course en fixie. Pour cela, n’hésitez pas à consulter les nombreux tutoriels disponibles sur la toile tels que neverthelens ou sur fixie-singlespeed !

Les puristes fabriquent leur vélo singlespeed à partir d’un vélo ancien, cela reste dans le cadre de la restauration d’un vélo qui était probablement destiné à la déchetterie !
De plus, se construire son propre vélo single speed est plus simple d’un vélo de route classique, car l’équipement d’un fixie est le plus simple : pas de dérailleur avant, ni arrière, pas besoin également de frein arrière, et sans ces accessoires vélos, il n’y a rien à régler (et avoir un dérailleur en parfait état de fonctionnement n’est pas le plus simple à régler).

Le mot de la fin

Pour conclure, vous l’aurez compris, le fixie est un vélo totalement différent du modèle à roue libre que la plupart du monde connaît.

Normalement, il ne possède pas de freins. Dans le but de freiner, il faut bloquer sèchement le pédalier. Sachez que la loi française impose un concept de freinage efficace à tous les cycles, le vélo fixie est vendu avec un frein avant au minimum.

Le vélo à pignon fixe est apparu vers 1855 avant le vélo à roue libre. Le vélo fixie est aussi apprécié en milieu urbain. Afin de bien choisir son vélo, attardez-vous sur les critères suivants : cadre, roues, look ou encore guidon.

Selon les modèles, un fixie pas cher d’entrée de gamme coûte environ 200 euros minimum. Pour un modèle haut de gamme, il vous faudra compter près de mille euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *