fbpx

Comment choisir un Vélo Lapierre ? Tous les modèles !


Acheter un vélo Lapierre, c’est choisir du matériel “Made in France” ! L‘entreprise de bicyclettes dijonnaise s’est forgé une belle réputation au sein des pelotons et sur le tout-terrain. Il faut dire que depuis 75 ans, les équipes d’ingénieurs en ont vu passer des évolutions technologiques ! Depuis les débuts, la conception des vélos a bien évolué, les cyclistes ont sacrément gagné en rendement !

Les vélos Lapierre s’affichent fièrement dans plusieurs catégories : vélo de route homme et femme, VTT, loisirs, électrique… 

Dans ce nouvel article, j’ai voulu reprendre les principales caractéristiques des cycles commercialisés par Lapierre pour vous guider. 

Les vélos Lapierre : une histoire de famille

L’histoire des cycles Lapierre est ancrée dans la famille éponyme, au fil des générations.

3 hommes pour développer la marque Lapierre

Gaston, Jacky, Gilles… Les trois hommes ont développé leur entreprise depuis sa création, chacun à leur façon.
En 1946, Gaston Lapierre est un précurseur en créant son entreprise de fabrique de cycles à Dijon. À l’époque, les deux roues ont la côte et la société grandit rapidement. 

Gaston passe le flambeau à son fils Jacky en 1960. La marque de vélo se taille progressivement une place de choix au sein des pelotons professionnels. Par ailleurs, Lapierre a su surfer sur la vague du VTT dans les années 80. Le nom s’impose dans de nombreuses compétitions tout-terrain à partir de 1988. 

Gilles Lapierre, le fils de Jacky, devient PDG de l’entreprise en 1996. Cette dernière est intégrée dans l’entité Acell Group. C’est lui qui développe alors les technologies pour se placer sur le marché du vélo de course et de l’électrique.

Un développement à taille humaine

Les pros pédalent avec du matériel Lapierre. La Française des Jeux, l’équipe dirigée par Marc Madiot, s’affiche ainsi aux couleurs Lapierre à partir de 2002. Ce partenariat est toujours d’actualité sous le nom de Groupama-FDJ avec Arnaud Démare qui brille en 2020 ! Un partenariat s’est également formé en DH et enduro avec les pilotes de la Team Lapierre Gravity Republic.

Arnaud DEMARE avec le maillot cyclamen sur le Giro 2020, durant l’étape 11. 14/10/2020 – Photo : Yuzuru SUNADA

Les titres défilent au gré des disciplines… course sur route bien sûr, mais aussi triathlon, XC marathon, VTT cross-country, DH (descente), la liste est longue !

Avec un tel palmarès, on pourrait s’attendre à une production en masse de vélos pour le public. Et pourtant ! 6 000… c’était le nombre de vélos fabriqués par les ateliers de production Lapierre dans les années 70. À présent, les 3 sites français produisent environ 90 000 vélos par an. Lapierre a su demeurer une entreprise à taille humaine.

Du beau monde a pédalé avec les bicyclettes françaises Lapierre : Thibaut Pinot, Loïc Bruni, Pauline Ferrand-Prévot, Nicolas Vouilloz… Ce dernier, titré par 10 fois en tant que champion du monde du VTT descente a rejoint les équipes R&D Lapierre.

L’ingénierie Lapierre : la recherche de la performance en fil conducteur

Les équipes recherche et développement, toujours basées à Dijon, ont fait évoluer le matériel cycliste Lapierre. Entre toutes les innovations, on remarque le travail sur les matériaux des cadres et les systèmes d’amortissement en VTT.

Les cadres Lapierre 

Tout d’abord, les matériaux des cadres ont fait l’objet de tests et d’études pointus. Pour les cadres en aluminium, Lapierre s’est allié avec des industriels de l’automobile pour créer un composant nommé AlloySupreme, décliné en 3 niveaux de résistance et de poids.

  • Supreme 6 : résistant et léger, ce matériau permet un allongement de la durée de vie des cycles. 
  • Supreme 5 : confortable et performant.
  • Supreme 4 : matériaux confortable équipant les cycles pour débutants.

Quant au carbone du constructeur français, Lapierre a travaillé plusieurs types de fibres pour adapter rigidité, souplesse et résistance, ce qui donne le classement suivant :

  • haute résistance (absorption et confort) ;
  • intermédiaire ;
  • haut module ;
  • très haut Module (rigide, mais efficace).

Pour ce qui est des cadres de vélo Lapierre, le fabricant a développé une technologie LP 0.9C allégeant les châssis : le matériel permet d’afficher 900 g sur la balance en taille 52 !

Les suspensions et amortissements

Lapierre peut également se targuer d’innovations dans le domaine du tout-terrain comme l’amortisseur piloté par ordinateur Ei Shock Auto. Ce dispositif a été développé avec le spécialiste américain de la suspension Rock Shox. Le système détecte le type de terrain et votre rythme de pédalage pour moduler l’amorti. 

La marque de vélo dijonnaise a également mis au point une suspension brevetée OST+ basée sur un point de pivot virtuel qui renvoie la suspension à sa position d’équilibre. 

La gamme de vélos de route Lapierre

Comme chez les marques cyclistes concurrentes telles que Giant ou Specialized, le vélociste Lapierre a mis au point des vélos spécifiques selon les pratiques.

Les vélos aérodynamiques Aircode 

Comment faire pour sélectionner une monture ultra rapide chez Lapierre ? Partez sur l’Aircode DRS ! Le vélo Lapierre 2021 a pris des allures aéro avec ce modèle. Arnaud Démare peut le confirmer puisqu’il a gagné son titre de champion de France 2020 sur son Lapierre Aircode DRS

Aircode DRS 8 de Lapierre

Aérodynamique certes, mais rigide et confortable ! D’ailleurs, sa géométrie a été repensée : angle de selle plus redressé et reach plus long que l’ancienne version. Il adore la compét’ même en triathlon ! À haute vitesse, l’avant reste stable et précis, même avec des successions de virages serrés.

C’est un vélo explosif, idéal pour la route ou le triathlon. La nouvelle version est plus confortable que le modèle Aircode SL, car son cadre absorbe plus les vibrations.

À présent, la dernière génération d’Aircode existe uniquement en freinage à disque…Ciao les patins ! Pour un aérodynamisme optimal, plus un gaine ou un câble ne dépasse. L’intégration totale est une réussite et épure le design du vélo

Le Lapierre Xelius : un champion taillé pour la montagne

Le vélo favori de l’équipe Groupama FDJ a été revu et optimisé pour performer également en montagne. Avec son cadre carbone rigide absorbant les irrégularités, le cycle Xelius Lapierre est taillé pour les dénivelés. Élaboré en collaboration avec l’équipe Groupama-FDJ, son cadre a été allégé, rendu plus confortable et aérodynamique. S’il est plutôt lourd pour un vélo de montagne, avec un poids proche des 8 kg une fois tout équipé, ce qui n’en fait pas un pur grimpeur, le Xelius est vif, réactif grâce à sa souplesse et sa rigidité. Il vous accompagnera sans faillir dans les côtes et adore les relances en danseuse ou bien assis sur la selle en montée. Et pour la partie descente ? Aucun problème, il est précis avec un système de freinage efficace. 

Un autre point positif au compteur : la version Xelius SL 700 Force Disc est doté d’un nouveau pédalier en 48/35. Vous allez grimper aux arbres avec cette superbe machine !

Lapierre a pensé aux hommes, mais également à vous mesdames avec le Xelius Women…

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour terminer votre ascension ? Le vélo Xelius existe en version électrique ! L’eXelius vous porte vers les sommets, en douceur.

S’il n’est pas un poids plume, le Xelius est un excellent vélo qui allie performance et polyvalence. Rigide sans être inconfortable, il vous donnera beaucoup de plaisir pour une utilisation au quotidien ! Vous le retrouverez dans la gamme Performance de la marque

Le Lapierre Pulsium pour l’endurance sur la route

Si vous recherchez un vélo taillé pour l’endurance, Lapierre vous a concocté la gamme Pulsium. Les longues heures sur la selle passent aisément, quel que soit le parcours. Le pulsium reste agile et confortable, peu importe les conditions. 

Le vélo de route Lapierre Pulsium a été en effet conçu pour être à l’aise sur les revêtements lisses ou irréguliers, même glissants. A vous les pavés du Nord 😉

Son cadre combine les effets de la technologie SAT (Shock absorption technology) pour le confort à celle du Powerbox focalisée sur le transfert de puissance. Ce vélo se veut confortable tout en étant réactif et sportif. Le cyclotouriste comme le cyclosportif trouvera son compte avec le Pulsium. Vous le trouverez dans la gamme Endurance de la marque.

Des longues distances sur la route pour le Sensium

Vous êtes plutôt un rouleur et vous cherchez un compagnon capable de tenir votre rythme durant vos sorties longues ? Partez plutôt sur le Sensium. Ce dernier avale les kilomètres sans broncher… En fibres de carbone légères pour les dernières moutures, ce vélo Lapierre Sensium vous transporte confortablement en ménageant votre posture. 

Vélo Sensium 600 Disc de Lapierre

Avec un tube de selle de 27,2 mm et une position plus redressée que sur un vélo de route classique, le Sensium reste un vélo agréable. 

Les modèles Sensium AL correspondent à la gamme alu, à prix abordable. C’est un modèle de vélo de route endurant et pas cher. Parfait pour débuter le vélo le week-end ou pour vos premières sorties en cyclosportive.

Le Lapierre Sensium existe en version pour les hommes et les femmes. 

L’assistance électrique équipe également quelques modèles. Ces VAE sont fabriqués en alliage aluminium Supreme 5. Le moteur de l’eSensium de 250 W est calé dans le moyeu arrière, car il est vraiment compact. Quant à la batterie, elle se fait oublier dans la tige de cadre diagonale. Comme le Pulsium, vous retrouverez les modèles électriques et le le Sensium les mieux équipées dans la gamme Endurance de la marque. La majorité des Sensium sont néanmoins placés dans la gamme Sport.

Le vélo sport passe-partout : le Lapierre Shaper

Pour vos sorties sportives de loisirs sur la route, vous pouvez vous orienter sur le vélo Lapierre Shaper. Il est confortable et absorbe les vibrations sur les revêtements plus irréguliers. Il est par exemple parfait pour le vélotaf ou la découverte du monde du cyclisme.

vélo Lapierre Shaper 300

Pour autant, c’est un cycle stable sur lequel vous gardez une position agréable grâce à son cintre plat. Le Shaper est équipé de freins à disque ou de V-Brake. Ici aussi, homme ou femme, chacun son modèle…

Le vélo de contre-la-montre et triathlon : la tempête aérodynamique Aerostorm !

Avec un nom pareil, comment voulez-vous ne pas avancer ?! Vous êtes en présence d’un bijou de technologie à un prix élevé (11 000 € quand même…) mais la performance se paye ! 

Vélo de contre la montre Aerostorm 2 de l'équipe Groupama - FDJ

Avec ce bolide, tout est fait pour aller vite, même très vite ! Tige de selle profilée, position basse ultra agressive, poids plume avec son cadre Super Light… Lapierre a mis le meilleur de sa technologie au service des coureurs de CLM. Doté de freins Lapierre Aero, c’est un vélo puissant, mais précis. 

La transmission de vitesse est fluide grâce au dérailleur électronique. Bonne nouvelle ! Le vélo contre-la-montre Lapierre Aerostorm DRS FDJ est homologué par l’UCI.

Le gravel avec la série Crosshill

Tout nouveau, puisque sorti en octobre 2020, le Crosshill est le vélo de gravel de la marque pour explorer les chemins. Equipé de composants fiables, avec de multiples points de fixations sur le cadre et la fourche pour y installer des sacoches ou des garde-boues, le Crosshill affiche ses envies d’aventures.

Gravel Crosshill 5.0 de Lapierre

Ses passages de roues élargis pouvant accueillir des pneus jusqu’en 45mm ou 50mm avec des roues de 650B permettent d’être à l’aise sur tous les terrains. Son pédalier double en 46/30 combiné à une cassette de 11/34 offrent une large plage de développement pour franchir les difficultés du terrain.

Bref, le Crosshill est un vélo costaud, polyvalent qui saura vous accompagner dans vos détours en dehors des routes bitumées !

Les vélos tout-terrain du fabricant Lapierre

Vous aimez la boue, les sentiers, les descentes et autres passages techniques ? Ça tombe bien, les vélos tout-terrain du constructeur français aussi… 

VTT Lapierre

La gamme enduro : Spicy Fit et Overvolt GLP 

Chez Lapierre, vous trouverez des vélos enduro tout-suspendus, en carbone ou en alu.

C’est le cas du Spicy Fit Lapierre que l’on trouve dans ces 2 matériaux. Il possède un débattement de 170 mm en 27,5” et 160 en 29 pouces. Il est donc à l’aise en descente, aidé par une géométrie Fit concept. Cette technologie Lapierre adapte les composants aux tailles des vélos pour jouer sur la rigidité du cycle. Morphologie du pilote, taille de la bécane sont alors un facteur déterminant pour la rigidité.

VTT Spicy team CF

En parallèle, la gamme enduro made in Dijon propose le VTTAE Overvolt GLP (Gravity Logic Project). Avec sa direction souple, c’est un tout-terrain à l’aise avec la vitesse. C’est un poids plume, malgré sa motorisation. Lapierre a opté pour un moteur Bosch Gen 4 pour équiper son Overvolt GLP au design simplifié. Idem pour la batterie Powerpack de 500 Wh qui se loge discrètement dans le cadre. Rajoutez à cela une géométrie qui transfère le poids du cyclo vers l’arrière. C’est du beau matériel, conçu par Nicolas Vouilloz et les ingénieurs Lapierre, donc, vraiment performant.

La gamme All-mountain : Overvolt AM et Zesty 

Pour des terrains un peu moins exigeants, Lapierre a prévu des VTT électriques et mécaniques. Sur ces modèles tout-suspendus, les débattements vont de 140 à 160 mm.

Parmi les vélos All-mountain mécaniques, vous trouverez le Zesty.

Il se situe entre le vélo cross-country (XC) et l’enduro. Vous aimerez son aisance en montée et sa stabilité en descente. Le Lapierre Zesty existe en cadre carbone pour les versions en haut de la gamme et en alu pour l’entrée de gamme. Sa version tout terrain électrique eZesty comprend un moteur qui laisse de la souplesse dans le pédalage. Avec ou sans assistance électrique, il répond naturellement aux sollicitations, quel que soit le terrain.

Dans la gamme électrique, le haut du tableau de la gamme All-Mountain Lapierre est occupé par l’Overvolt AM.

L’objectif de Lapierre pour ce type de cycles tout-terrain était d’abaisser au maximum le centre de gravité. Résultat : un VTT Lapierre Overvolt AM pour tous types de reliefs. La différence avec l’Overvolt GLP pour l’enduro vient de la géométrie légèrement moins agressive. Son tarif aussi !

Les vélos de trail Lapierre : Overvolt et Zesty siglés Tr et X-Control

Les bécanes de trail de la gamme Lapierre sont en aluminium et possèdent un cadre tout-suspendu.

En entrée de gamme, on trouve le vélo de trail X-Control 127 pour homme et femme. Cette série fait partie des premiers modèles de VTT conçus par Lapierre. Il a néanmoins évolué depuis sa première version. À présent, il est équipé de roues en 27,5” pour passer facilement sur les parcours de trail accidentés. En matière de suspension, il est doté de la technologie FPS+ qui réduit l’effet de pompage, et donc procure plus de confort.

En milieu de gamme, pointe le vélo tout terrain Lapierre Zesty Tr, plus polyvalent que les autres versions des Zesty. Son cadre en aluminium haut de gamme se classe dans la catégorie Supreme 5. La suspension du Lapierre Zesty Tr permet d’obtenir une bonne réponse à tout moment, y compris à la sortie des courbes. D’ailleurs, son débattement de 120 mm lui donne suffisamment d’amplitude pour attaquer les terrains techniques de trail.

Dans le haut du tableau, l’Overvolt (“survolté”) trône toujours avec une version trail. Le cycle Lapierre Overvolt Tr est bien entendu motorisé. Comme pour toutes les versions récentes, le moteur est placé verticalement pour ne pas gêner l’enlèvement de la batterie. D’ailleurs, les composants et leurs connectiques se situent en partie haute du cycle pour éviter qu’ils soient noyés lors de passages dans l’eau.

Les VTT Lapierre cross-country  : XR et Prorace

Pour cette discipline, on trouve aussi bien des cadres en carbone qu’en alu et des châssis tout-suspendus ou semi-rigides.

Pour le modèle carbone tout-suspendu, partez sur le vélo Lapierre XR. Ce cycle XC est maniable et confortable. Le XR franchit les côtes et les descentes avec une facilité déconcertante. Ce qui marque avec le VTT Lapierre XR, c’est sa précision dans les virages. Il est équipé de pneus de 29” qui procurent une bonne accroche, tout en restant bien en place.

Toujours en carbone, mais en semi-rigide, le Prorace SAT se pilote très facilement. Léger, son cadre répond parfaitement sur des terrains techniques. À noter que le vélo Prorace SAT reprend le système Shock absorption technology développé par Lapierre. Grâce à une bague élastomère entre le tube de selle et le supérieur, le cycliste profite des effets d’un système amortissant l’aidant à garder de l’énergie sur son ride. Le Prorace existe aussi en aluminium pour un modèle de base.

Prorace SAT 9.9 CF

Les VTT de loisir Lapierre : Overvolt HT et Edge

Cette gamme Lapierre Sport correspond aux vélos de loisir, pour crapahuter en fin de semaine sur des terrains pas trop exigeants. Ce sont des vélos accessibles pour commencer à s’amuser en tout-terrain.

On commence avec la gamme Edge, des vélos tout-terrain pour hommes et pour femmes. C’est le vélo semi-rigide qui passe sur les chemins et les sentiers peu accidentés. Si vous cherchez un VTT avec un bon rapport qualité/prix, optez pour le Lapierre Edge les yeux fermés.

Pour une version électrique, faites confiance à l’Overvolt HT (hardtail). Il conserve la technologie de ses grands frères, mais avec un amortissement plus basique. C’est normal, puisqu’il passe sur des sols plus accessibles. Ici, on trouve une motorisation Bosch ou Yamaha qui fait le job. Quand on cherche un VTTAE sympa pour s’économiser dans les endroits techniques, on trouve le Lapierre Overvolt HT.

Les cycles Lapierre “Lifestyle” pour la ville et les voyages

Voici notre dernière partie du dossier où nous allons examiner l’offre du fabricant dijonnais en matière de vélos urbains et trekking. 

Les vélos de ville Lapierre : Urban et Overvolt 

Le vélo de ville Lapierre Urban dispose d’un cadre qui permet un enjambement facile. Avec lui, vous gardez le dos droit, avec son guidon haut et sa position assise plus basse. Il est parfait pour se déplacer en milieu urbain, pour du vélotaf ou pour une balade tranquille.

Lapierre s’est également positionné sur le vélo électrique de ville avec ses modèles Overvolt Urban et la série limitée Eden Park.

Grâce à son cadre en aluminium au design urbain, c’est-à-dire sans barre latérale à franchir pour se jucher sur la selle, on parcourt des kilomètres bien à l’aise au guidon de l’Overvolt Urban. Il est équipé d’un antivol intégré dans la roue arrière, mais préférez tout de même un antivol en U. 

Vélo Lapierre Urban 4.0

Vous recherchez un vélo avec un look plus travaillé ? Le vélo de ville électrique Overvolt Eden Park reprend le design de la marque de vêtements pour homme et son célèbre noeud papillon rose. Il dispose de feux avant et arrière intégrés dans le garde-boue. Le must, ce sont ses détails en cuir, comme la selle ou le protège batterie. Si vous voulez vous faire plaisir avec un beau vélo électrique de ville, vous aimerez l’ebike urbain Overvolt Eden Park.

Les vélos de voyage Overvolt et Trekking

Les vélos Trekking développés par Lapierre vont vous emmener partout. Ils sont adaptés pour la conduite en ville et sur les chemins dans la nature. 

Les versions électriques sont déclinées en mode Explorer, Trekking et Cross.

VAE Lapierre Overvolt Explorer

Le vélo de voyage Overvolt Explorer est taillé pour enchaîner les kilomètres lors de vos périples à vélo. Avec des pneus larges et un cadre en alu, il passe même sur les chemins de terre. Bref, c’est un routard, bien confortable.

La gamme trekking Overvolt est plus axée sur le vélo tout chemin en loisir, en ville ou sur les routes de campagne. Quant au Lapierre Overvolt Cross, il est à l’aise partout. Il est équipé d’une tige de selle suspendue, qui lui procure un confort, quel que soit l’endroit où vous l’emmenez.

Lire aussi : Préparer un voyage à vélo

Les vélos français ont fière allure et n’ont pas à complexer face aux géants américains, italiens ou asiatiques !

Pour terminer, sachez que vous pouvez commander un vélo à la carte Lapierre grâce au configurateur de vélo sur internet. Vous le récupérez ensuite chez un revendeur de votre secteur. Sinon, si vous recherchez un cycle pas cher, orientez-vous vers le marché du vélo d’occasion Lapierre. On peut faire d’excellentes affaires !

Assez parlé… Je vous laisse (enfin) la parole ! Dites-nous ce que vous pensez de la marque Lapierre cycles.. ?


3 réflexions sur “Comment choisir un Vélo Lapierre ? Tous les modèles !”

  1. Ok, Lapierre produit des vélos, certains sont beaux, d’autres moches, question de goût.
    Mais vous écrivez ” Acheter un vélo Lapierre, c’est choisir du matériel “Made in France” ! “, faut pas exagérer ! Les Lapierre sont , comme la plupart des vélos actuels, fabriqués à Taïwan ou dans d’autres pays d’Extrême Orient, et tout au plus assemblés en France (pas toujours). que ce soit ceux en carbone ou ceux en alu. Les résultats, notamment concernant les alu , ne sont pas forcément convaincants.
    Ma femme roule avec un Cross Hill et les soudures sont comparables sont aussi grossières que celles d’une bécane achetée à bas prix chez leclerc ou autre carrouf .
    Jimmy

      1. (J’ai été restaurateur et je peux vous dire que jamais McDo n’a pu utiliser et n’a utilisé le label “fait maison” et par ailleurs, les promoteurs du label “fait maison” ont de toutes façons renoncé à insister) parenthèse fermée.
        Pour revenir au made in france, (merde in france aurait dit Dutronc), s’agissant de vélos, il est vrai que mis à part quelques artisans cadreurs (comme Singer-Vagabonde-Victoire-Caminade-Cyfac-Mannheim, j’en oublie ) aucun marque française ne construit ses cadres. Tout vient d’ailleurs (Look fait fabriquer au Maroc). Ça , c’est pour le chassis; pour l’accastillage (transmission, freinage) tout vient également de l’étranger (fini les dérailleurs Huret ou Simplex, les freins Mafac ou Spidel). Il ne reste de made in France que quelques paires de roues Corima (pour combien de temps?) , puisque Mavic n’a de made in France que son siège social.
        J’utilise un vélo au cadre made in France en acier, la fourche étant en carbone, difficile de dire d’où elle provient, le reste est un cocktail de shimano-DT swiss- Pneus “compass” (d’inspiration René Herse), fabriqués par Panaracer à Taïwan.
        Mais le vélo a été monté par un vélociste en France (OUF!)
        Jimmy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page