fbpx
Un cycliste qui s'entraine sur une ligne droite balisée

Stage vélo : s’entraîner pour le début de la saison

La fin de l’hiver approche et vous voulez remonter en selle pour vous dérouiller les jambes ? Un stage de présaison n’est pas destiné qu’aux professionnels, bien au contraire. C’est l’occasion de se remettre en forme et de se préparer au mieux pour une nouvelle période de vélo estivale. Voici donc la présentation d’un stage de début de saison pour cycliste. 

Le déroulement d’un stage cycliste 

Un stage de présaison pour cyclosportif peut se faire avec vos amis, en club ou via un coach dans des structures adaptées. Il est constitué de plusieurs phases. 

Augmenter le rythme et l’intensité de l’entraînement vélo

Un stage d’entraînement efficace est un stage qui allie intensité et volume. Le but d’un stage est d’accroître les performances de votre corps en le poussant à son maximum. 

L’idéal est de lisser vos entraînements et de franchir progressivement des paliers, en réalisant une augmentation maximale de votre charge de 30% par rapport aux semaines où vous vous entraînez le plus. Une grosse charge peut être contre-productive et vous perdrez du temps dans votre préparation. 

Le top est de parvenir à faire 500 à 600 km en une semaine tout en variant les parcours (cols, plaines, descentes, reliefs…).  

Pour des sorties courtes, privilégiez un effort intense. À l’inverse, pour des sessions plus longues, diminuez l’intensité. L’important est de trouver le bon équilibre. 

Une équipe d’assistance tout au long de votre séjour

Durant votre semaine de stage, selon le programme choisi, des accompagnateurs vous assistent :

  • conseils et briefings ;
  • assistance en voiture ;
  • ravitaillement en boissons énergétiques ;
  • récupération et massages. 

Toutes ces conditions réunies vous apportent plus de confort pour un stage en toute sérénité. 

Ces coachs sont des professionnels diplômés spécialisés en cyclisme : brevet fédéral, master sportif, technicien cycle, étude posturale… 

Ils vous aident à progresser en mettant l’accent sur les techniques que vous devez améliorer (attitude en descente, choix du braquet…). Ainsi, ces petits défauts que vous n’avez peut-être pas remarqués seront corrigés et vous feront évoluer rapidement. 

L’encadrement d’Activité Physique et Sportive (APS) est soumis aux articles L421-3 et L421-4 du Code de la consommation. Une personne non qualifiée ne peut donc pas encadrer un stage pour cyclistes. 

Deux vélo stationnés sur le rebord de la montagne

Déroulement d’une semaine de stage

Selon votre niveau (pro, amateur ou cyclosportif), vous allez alterner entre journées :

  • d’endurance ;
  • de forte endurance ;
  • de seuil ;
  • d’endurance critique ;
  • de test PMA ;
  • de repos ou récupération active ;
  • de contre la montre. 

La majorité de l’entraînement repose sur de l’endurance (60 à 75% de PMA). 

La PMA (Puissance Maximale Aérobie) est la puissance maximale à laquelle le cycliste atteint le maximum de ses capacités aérobie : lorsque sa consommation d’oxygène est à son maximum lors de l’effort. Selon le niveau du coureur, cette puissance peut être maintenue entre 3 et 8 minutes.  

Chez les cyclistes pro, une journée d’endurance peut atteindre jusqu’à 7h sur leur bécane, contre 4 à 6 heures pour les cyclosportifs.

Globalement, les journées sont séparées en 2 parties, et entrecoupées d’une pause de 3 heures minimum pour optimiser la variation travail/repos. 

Durant les séances, il est très important de s’hydrater avec des boissons isotoniques, de consommer des barres énergétiques et des fruits secs. 

Lire aussi : Que manger pour gérer l’effort ?

L’importance de la récupération après l’effort

Un bon cycliste se doit d’effectuer une récupération après chaque sortie. Pour cela, plusieurs étapes entrent en jeu.

La récupération

Dans les stages organisés, des moments de récupération sont généralement prévus dans le séjour. Mais pour bien récupérer et progresser par la suite, voici quelques conseils pour adopter les bons gestes à la fin de votre journée :

  • étirements ;
  • chaussettes de compression ;
  • l’électrostimulation ;
  • alterner chaud et froid sous la douche pour un bon drainage (20 secondes pour chacun) ;
  • massages ;
  • décrassage d’une vingtaine de minutes pour éliminer les toxines, par exemple avec de la marche ;
  • se coucher tôt pour une régénération optimale de l’organisme. 

Lire aussi : Récupération vélo après une sortie : adopter les bons gestes

La nutrition 

La nutrition joue un rôle important dans le bon déroulement de votre progression. Dès que votre séance de vélo quotidienne est terminée, il faut vous réhydrater avec une boisson de récupération. 

Pour votre alimentation, privilégiez les crudités, les féculents ainsi que les protéines. 

Mais normalement, si vous prenez une formule en pension complète, vous n’aurez pas à vous soucier des repas. Tout sera spécifiquement pensé pour combler les carences alimentaires d’un cycliste et lui redonner de l’énergie pour la suite. 

À quoi sert un stage de début de saison pour cycliste ?

Le principe d’un stage de début de saison pour coureurs ? S’entraîner intensivement plusieurs jours à la suite pour préparer votre corps à la reprise des cyclosportives. Après la période d’hiver et ses intempéries, vous n’avez plus l’habitude de pédaler aussi régulièrement, il faut donc travailler sur le foncier. Cela permet de construire les bases de votre saison pour accroître vos conditions physiques et développer votre puissance aérobie. 

En suivant un entraînement de stage vélo, vous allez vous remettre en forme en un rien de temps pour affronter la nouvelle saison de vélo de route à venir et ainsi, être encore plus performant. 

À qui s’adresse un stage de présaison ?

Débutants comme cyclistes confirmés, tout le monde peut participer à des stages pour préparer son calendrier de courses, mais il faut tout de même déjà pédaler régulièrement. Les stages sont structurés par groupes de niveaux et vous pouvez y participer individuellement ou partir en peloton. 

Avant d’intégrer votre stage, renseignez-vous bien auprès des organisateurs pour insérer un groupe de vélo avec un niveau qui correspond à vos capacités sportives. Un groupe adapté à vos aptitudes vous fera progresser techniquement et physiquement. 

En effet, en intégrant un groupe avec un niveau inférieur au vôtre, vous ne progresserez pas, car vous n’exploiterez pas toutes vos capacités.

À l’inverse, si vous choisissez un groupe avec un niveau trop élevé, vous allez subir la cadence trop intense des autres cyclosportifs et augmenter votre fatigue. Ce travail ne sera absolument pas bénéfique pour vous. 

Où faire son stage d’entraînement vélo ?

Ces stages se pratiquent généralement dans des pays où les conditions climatiques sont clémentes : sud de l’Espagne (la destination phare des coureurs), Italie, Portugal, Grèce… 

Pourquoi ne pas choisir le sud de la France (l’Ardèche, la région PACA et les Pyrénées-Orientales) et la Corse qui possèdent un climat plutôt doux et ensoleillé avec des circuits assez complexes (cols de montagnes, routes vallonnées…) ? 

Avec des budgets plus importants, il existe des stages organisés sur d’autres continents. Partir pédaler à l’étranger est l’occasion de découvrir un nouveau pays et d’allier passion du vélo et voyage. Mais pendant la crise sanitaire actuelle, les déplacements sont toutefois limités.

Peut-on effectuer un stage vélo avec la crise sanitaire ?

Malgré la situation actuelle, les stages de début de saison pour cyclistes sont tout de même maintenus en respectant bien sûr toutes les mesures sanitaires. 

Renseignez-vous bien sur le protocole sanitaire et les restrictions selon le pays où vous souhaitez effectuer votre stage. Regardez bien si l’assistance rapatriement est comprise dans votre saison, très importante en cette période incertaine. 

Quelle durée pour son stage de présaison et à quelle date le réaliser ? 

L’idéal est d’effectuer un stage allant de quelques jours à trois semaines avant vos premières cyclosportives. Généralement ces stages ont lieu entre les mois de février et de mai. 

Il ne sert à rien de les effectuer trop tôt si vos premières compétitions de vélo sont tardives. 

Les courses de vélo de route sont tributaires de l’évolution sanitaire en 2021. Vérifiez régulièrement l’actualité afin de vous tenir informé sur la situation.

Même si les cyclosportives sont annulées ou reportées, il peut être intéressant de réaliser un stage pour certains cyclistes qui ont des objectifs en montagne ou qui souhaitent progresser de façon individuelle par exemple.

Un peloton de cyclistes en entrainement

Comment choisir un stage de début de saison vélo ?

Plusieurs critères sont à prendre en considération pour sélectionner le stage vélo de route qui vous conviendra le mieux.

Le niveau du groupe

Comme vu précédemment, le niveau du groupe que vous intégrez doit vous correspondre afin d’exploiter tout votre potentiel et de vous améliorer.

Les prestations proposées par les stages

Selon votre budget et vos préférences, certains organismes proposent des stages vélo tout compris, d’autres des semaines avec un entraînement ciblé et personnalisé. Dans certains séjours pour compétiteurs, il est même possible de rouler avec d’anciens professionnels. 

Possibilité de partir avec un accompagnant

Il est tout à fait possible d’emmener une personne  accompagnante avec vous. Sur les sites de stages spécialisés, vous trouverez généralement une catégorie de séjours spécialement conçue pour partir avec un de vos proches.

La destination

Un séjour dans les Pyrénées ou dans les Alpes n’aura pas le même niveau de difficulté qu’un stage sur la Côte d’Azur ou en Andalousie par exemple. Les dénivelés seront beaucoup plus élevés en montagne et ce sera bien plus intense physiquement. 

Vérifiez bien le climat de la région ou du pays dans lequel vous comptez vous rendre. Choisissez un climat favorable pour profiter d’un séjour sportif agréable.

Un cycliste sur son vélo route en montagne

Les sites internet pour trouver son stage vélo

Plusieurs organismes proposent des stages de début de saison pour les cyclistes avec plusieurs formules au choix. 

Le site vous aide à choisir un séjour en fonction de vos critères :

  • des stages guidés (ou accompagnés) : guide, véhicule d’assistance, ravitaillement, transport des bagages… ;
  • des séjours cyclistes liberté : parcours fourni et assistance téléphonique mais pas de guide ;
  • des stages à la carte : création de votre séjour sur-mesure.

Selon les programmes, vous pourrez choisir d’être accompagné d’un proche ou encore la formule de votre hébergement (pension complète, demi-pension…). 

Vous trouverez votre stage sur différents sites comme par exemple :

Un stage de début de saison adapté vous permet donc de progresser en vous appuyant sur un programme personnalisé selon votre pratique et vos objectifs. Même sans compétition à la clé, vous pourrez parvenir à grimper les cols de vos rêves ou envisager des sorties à long kilométrage à l’issue d’un stage d’entraînement. Et ce, en bénéficiant de conseils de préparateurs sportifs avisés. 

Et vous, pratiquez-vous les stages de cyclistes pour préparer vos cyclosportives ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page