fbpx

Vélo BMC : Des cycles suisses de haute précision

Pédaler sur un vélo BMC, c’est l’assurance de rouler sur du beau matériel… Car, effectivement, les Suisses sont fidèles à leur réputation… Précision et ingénierie de pointe sont au rendez-vous au pays de l’horlogerie.

La technologie est prise au sérieux chez BMC, les gammes évoluent sans arrêt pour atteindre les meilleures performances.

Dans la série des articles sur les marques de vélos, j’ai voulu m’arrêter sur ce fabricant hors norme et vous présenter cette gamme réputée dans les pelotons.

Partons alors à la découverte des productions de bicyclettes suisses : en avant pour la présentation des vélos BMC !

BMC, un jeune fabricant de vélos

Avec ses 25 ans au compteur, on peut dire que BMC est un jeune concepteur de vélos. Pour autant, ses équipes d’ingénieurs se sont attelées à la tâche pour développer des gammes de machines à innovations redoutables… 

Les débuts de BMC

Vous rappelez-vous des vélos Raleigh ? C’est la première marque de vélos que Bike Manufacturing Company a sortie en 1986. Il faudra attendre 1994 pour voir apparaître pour la première fois les 3 lettres BMC sur les montures. 

Un vent d’audace a été apporté en 1998 avec l’arrivée d’un actionnaire visionnaire, Andy Rihs. Dès ce moment, le président de Phonak cycling a permis de donner une orientation différente à la jeune pousse suisse. 

C’est particulièrement le cas à partir de 2000 lorsqu’il prend les commandes de l’entreprise. Dès lors, un énorme travail de design a permis de concevoir des bécanes élaborées, à l’instar du vélo Teammachine en 2002. D’ailleurs, l’objectif du dirigeant vise l’excellence quand il veut produire la “Porsche du vélo de course” !

Le palmarès étendu des coureurs BMC

2003 marque la visibilité internationale de la BMC Swiss cycling technology. L’année suivante est celle de la première participation de la marque suisse au Tour de France avec le Timemachine TT01 et le Promachine SLC01. Il faut juste attendre un an pour voir BMC Cycles briller sur une étape de cette épreuve.

S’ensuivent des années de création de nouvelles machines pour la route et le tout-terrain. BMC construit alors son usine de production en Suisse en 2010. 

Dès cette date, ils sont nombreux les champions à remporter des victoires au guidon d’un vélo BMC. Parmi les grands noms, on peut citer quelques champions au fil des années :

  • Cadel Evans – Tour de France 2011 ;
  • Philippe Gilbert – Championnat du monde UCI 2012 ;
  • Julien Absalon – en 2013, champion du monde VTT XCO, champion d’Europe de VTT, vainqueur de la coupe du monde de VTT UCI et champion de France de VTT (rien que ça !) ;
  • BMC Racing Team – vainqueur au Championnat du monde de contre-la-montre par équipe UCI en 2015, 3 étapes du Tour de France ;
  • Greg van Avermaet – vainqueur en 2016 des Jeux olympiques de Rio sur le SLR01 Teammachine, vélo qui devient ainsi la référence de la marque helvétique ; vainqueur du Paris-Roubaix en 2017.

De nombreux autres titres font la fierté de BMC depuis sa création.

Le vélo BMC SLR 01 TeamMachine qui a gagné les JO 2016

Une nouvelle page dans l’histoire de BMC

Le dirigeant emblématique de BMC Switzerland décède en avril 2018. Il aura laissé un héritage solide pour la nouvelle équipe de dirigeants. Sa succession a été préparée depuis 2014 par l’actuel PDG, David Zurcher. 

L’ingénierie chez BMC : une affaire sérieuse !

Au sein des ateliers situés à Granges, dans les contrées suisses, BMC a mis en place un département de recherche et développement haut de gamme dénommé L’Impec Lab. 

Ce laboratoire permet de travailler avec les sportifs cyclistes des différentes disciplines pour élaborer des produits toujours plus performants. D’ailleurs, les études technologiques sont effectuées aussi bien pour les athlètes qui courent sous les couleurs de BMC que pour les amateurs comme vous et moi. 

Parmi les innovations remarquables, quelques avancées se démarquent :

  • ACE (Accelerated Composites Evolution) : un logiciel de conception de vélos permettant de réaliser un nombre infini de prototypes ;
  • APS (Advanced Pivot System) : le cadre tout-suspendu ;
  • MTT (Micro Travel Technology) : une innovation en matière de micro débattement ;
  • RAD (Race Application Dropper) : une tige de selle télescopique intégrée en cross-country ;
  • TCC (Tuned Compliance Concept) : la technologie de cadres basée sur un équilibre rigidité-souplesse.
Un rendu 3D du vélo BMC TeamMachine

La gamme de vélos de route BMC : du haut niveau !

Plusieurs modèles de vélos de course BMC sont déclinés en fonction de votre pratique.

Pour vous équiper, je connais plusieurs revendeurs BMC : LePape et Materiel-Velo.

Le vélo BMC de compétition : Le Teammachine à l’appel

Avec son concept Teammachine, BMC a su fabriquer des vélos taillés pour la route depuis 10 ans, et notamment pour la montagne. Pour grimper en altitude, les cadres s’allègent, restituent la puissance sans faillir, tout en restant confortables pour les longues sorties. 

Les vélos compétitifs de montagne SLR en carbone haut de gamme

La gamme SLR possède les caractéristiques de Teammachine tout en restant aérodynamique. Les composants sont ainsi intégrés pour éviter toute zone de résistance, le look du vélo suisse restant ultra minimaliste. 

Le cadre se veut rigide, à l’instar de celui sur le BMC SLR01. Ses déclinaisons one, two, three, ou four sont équipées de groupes de transmission différents : du SRAM Red eTap pour la version one jusqu’à l’Ultegra Di2 de Shimano pour le modèle four. 

Le vélo légendaire de chez BMC : le TeamMachine SLR01

La série Altitude comprend également les vélos de route BMC SLR. Leur qualité de carbone est légèrement inférieure et donc, les bécanes sont légèrement plus lourdes (SLR01 one 6,7 kg contre 7,9 kg pour le SLR one).

Les cycles BMC ALR : l’aluminium high tech

Chez BMC, les matériaux utilisés sont pris au sérieux, même pour les vélos en alu. Le vélo de route BMC ALR répond aux exigences de la technologie Teammachine en termes de légèreté, confort et rigidité. Le cadre aluminium a fait l’objet de recherches basées sur la technologie TCC Race pour trouver le bon équilibre des matériaux.

Dotés d’une fourche en carbone conçue avec le simulateur ACE, les vélos de route BMC ALR sont équipés de freins à disque ou de patins. 

C’est surtout un vélo de route polyvalent, vous aidant aussi bien sur un sprint que lors d’une montée de col de montagne. Comme toutes les bicyclettes de la gamme Teammachine, les ALR possèdent une tige de selle en forme de D. 

L’endurance chez BMC : les vélos Roadmachine

Si vous adorez pédaler sur de longues sorties sans vous fatiguer, optez pour un vélo Roadmachine BMC

C’est le vélo confortable par nature, grâce à sa section de pneus de 28 pour améliorer le confort, qui permet tout de même de réaliser de belles performances de vitesse. 

Il assure sur toutes les chaussées, peu importe les irrégularités ou l’humidité. BMC a ainsi travaillé la souplesse verticale des fibres pour absorber les secousses.

Le BMC Roadmachine existe en 2 modèles :

  • le 01
  • le X

Tout d’abord, le vélo d’endurance BMC Roadmachine 01 est doté d’un cadre carbone de qualité premium et d’une potence aux gainages tout intégrés grâce à la technologie ICS.

Vélo BMC RoadMachine 01

Avec le cycle BMC Roadmachine X, vous disposez d’un matériel en aluminium qui a été travaillé selon les procédés Angle Compliance pour lui conférer un excellent rendu en matière de confort. Le Roadmachine X possède une fourche en carbone pour alléger les vibrations. 

Pour le transformer en vélo de voyage, équipez-le de garde-boue et de porte-bagages, de roues passe-partout et vous voilà prêt à partir pour de longs treks.

Lire aussi : Programmer un voyage à vélo

Le vélo d’endurance haut de gamme : le BMC Masterpiece MPC

Le vélo BMC Masterpiece est le dernier né de la gamme endurance, largement inspiré du Roadmachine. Il s’agit d’un cycle haut de gamme, fait main dans les ateliers de Granges, et sur mesure. 

BMC communique à son sujet en le qualifiant de chef-d’œuvre (traduction de Masterpiece).

Le vélo unique BMC : le MasterPiece

Il reprend pourtant les composants qui font le succès du Roadmachine, comme le système ICS pour le cockpit intégré, le tissage de carbone TCC ou les freins à disque Flat-mount de BMC.

Comptez 5 chiffres pour ce modèle fait pour les cyclistes qui veulent se faire plaisir en possédant un vélo exclusivement pour eux. 

La vitesse en mode BMC : les Timemachine aéro et triathlon

Votre kif, c’est la vitesse, tête dans le guidon en triathlon ou en contre-la-montre ? Si vous voulez vous faire plaisir, BMC Switzerland a dessiné la ligne aérodynamique des séries Timemachine. 

Entre les courbes ultra travaillées et les matériaux optimisés, l’ingénierie BMC a encore sévi… Avec une position des plus aérodynamiques grâce au placement P2P (Position to Perform), vous êtes paré pour faire exploser vos chronos !

Le Timemachine est également fabriqué en 2 modèles. Le premier correspond au Timemachine Road 01, qualifié de vélo de route le plus rapide jamais conçu par BMC. Le cadre (carbone bien sûr !) est dessiné selon une configuration la plus aéro possible (une innovation répondant au nom de subA) avec une intégration de tous les systèmes de freinage et de transmission. Même la potence est vouée à traverser les moindres courants d’air sans difficulté puisqu’elle reprend la technologie ICS Aero.

Le vélo aéro de chez BMC : TimeMachine Road 01

Et le second alors ? On parle ici du BMC Timemachine 01 Disc, taillé lui aussi pour les grandes vitesses et aux mêmes propriétés que son alter ego. La différence ? Un système de freinage à disque ultra performant et sécurisant quand les km/h grimpent à toute allure… Ce module est même intégré. Un concept novateur !

La gamme électrique : l’Alpenchallenge AMP Sport 

Vous préférez rouler sur un vélo de route à assistance électrique ? Partez sur la série Alpenchallenge AMP Sport. Il s’agit d’un vélo électrique léger (15,3kg). Fabriqué en carbone haut de gamme, le VAE BMC Alpenchallenge AMP Sport est taillé pour la route tant il est maniable, stable et précis. 

Doté d’un moteur Shimano Steps de 250W, il possède une batterie de 504 Wh installée en position centrale. Son design a été dessiné de façon épurée. C’est un beau vélo de route électrique qui vous permet de franchir facilement tous les cols et les parcours comportant du dénivelé.

Bmc AlpeChallenge AMP SPORT one

Le vélo de piste BMC : Le Trackmachine

Les pistards tournant autour des vélodromes possèdent leur machine à gagner : le BMC Track…

Ici aussi, l’aérodynamisme a été travaillé dans les moindres détails sans oublier l’efficacité pour parvenir à franchir la ligne d’arrivée en tête. Ce vélo est taillé pour les champions du monde puisqu’il a déjà brillé une fois sur cette épreuve prestigieuse.

Pour rouler à toute allure sur les pistes, vous pouvez choisir le vélo BMC Trackmachine 01

Ses caractéristiques résident dans la haute qualité de carbone 01 de son cadre et la technologie Vmax Aero qui confère une position optimisée à son pilote. D’ailleurs, la tige de selle et la potence ajustable P2P lui permettent de se placer de façon réellement efficace.

C’est donc un vélo ultra précis et surtout, vraiment rapide. 

Quelle est la différence avec le Vélo Trackmachine 02 alors ? D’une part, le cadre en aluminium Al-13 qui procure un rendement idéal. D’autre part, la tige de selle Airfoil permet de rigidifier l’assise pour renvoyer encore plus de puissance.

Vélo de piste BMC : le TrackMachine

Le vélo gravel : en chemin avec le BMC URS

Les vélos gravel figurent également dans le catalogue BMC Cycles. Qualifié d’élégant par la marque de cycles suisse, c’est néanmoins un deux roues qui passe sur tous les chemins, sans limites… D’où son nom URS : UnReStricted ! 

Pour aboutir à un cycle polyvalent, les équipes de recherche BMC ont inventé une géométrie nommée Gravel+. L’angle du pivot de direction (ou angle de chasse) s’élève à 70° avec un empattement long. Résultat, vous avez un vélo vif sur les terrains irréguliers, mais parfaitement stable.

Le vélo gravel BMC URS est équipé d’un cadre allégé, spécialement conçu pour la pratique tout chemin. Ce châssis en carbone Premium a été dessiné selon les techniques BMC sur les microdébattements, appelées MTT. 

Le vélo Gravel de chez BMC : URS 01

La potence a fait l’objet d’une intégration totale des composants grâce à la technologie ICS. 

Avec le BMC URS, vous avez entre les mains un beau vélo gravel qui se comporte idéalement sur les sentiers en graviers ou les routes bitumées.

Lire aussi : Choisir son gravel bike

Les vélos tout-terrains suisses : une gamme pointue

Quand on compte un ambassadeur tel que Julien Absalon dans ses rangs, vous vous doutez bien que chez BMC, on n’est pas là pour enfiler des perles quand on conçoit un vélo tout terrain… 

Les vélos de cross-country XC : Twostroke et Fourstroke à l’appel !

BMC affiche ses ambitions d’entrée de jeu dans la gamme XC : les montures sont conçues pour la vitesse et la victoire ! Le décor est planté.

Le semi-rigide : Le Twostroke

Pour commencer, vous pouvez compter sur les performances du VTT BMC Twostroke. Ses caractéristiques ? Il est annoncé comme un vélo léger, rigide et solide… Il s’agit d’un VTT semi-rigide BMC, en carbone premium, avec une géométrie agressive. 

Le Twostroke est équipé d’une fourche Rock Shox Sid Select, avec un débattement de 100 mm. Ce modèle existe aussi avec un cadre alu. 

VTT semi-rigide BMC : TwoStroke 01

Le tout suspendu : la collection Fourstroke

En matière de VTT tout-suspendu, on trouve le Fourstroke 01. C’est le vélo BMC taillé pour les courses XC et les coupes du monde. Que ce soit en montées ou en descente, le VTT BMC Fourstroke assure ! 

En carbone de qualité 01 (haut de gamme…), il parade avec ses technologies toutes aussi pointues les unes que les autres. Notamment, vous y trouvez une selle télescopique intégrée utilisant la technique RAD. Il est également monté avec un système de suspension APS (Advanced Pivot System) ultra réactive.

Ce modèle existe également en mode LT, c’est-à-dire adapté à la pratique cycliste des amateurs, comme nous… Sur le vélo tout-terrain BMC Fourstroke 01 LT, les composants sont allégés, tout en gardant la qualité made in Switzerland…

VTT suspendu BMC : le FourStroke 01 LT

La gamme de vélos MTB Trail : le Speedfox

Pour une pratique plus polyvalente comme le trail, on trouve le vélo suisse BMC Speedfox. Il est composé de carbone au niveau de son triangle à l’avant, mais aussi d’aluminium à l’arrière. Il s’agit d’une particularité qui vous permet de gagner en maniabilité, surtout sur les pistes monotraces. 

Par ailleurs, sa géométrie permet de rouler avec des pneus en 29 pouces pour garantir une stabilité à toute épreuve. C’est ce que BMC qualifie de technologie BWC, Big Wheel Concept. Pour l’amorti, vous pouvez compter sur la suspension reprenant le principe APS. 

Vous préférez rouler avec une version électrique ? Vous pouvez choisir un VTTAE Speedfox AMP. Il est monté en alu et carbone avec une intégration parfaite des câbles, du moteur et de la batterie. Le BMC Speedfox AMP se prête bien aux parcours MTB.

Le tout-terrain à l’honneur avec le BMC Blast

Pour la catégorie cross-country, vous pouvez opter pour le VTT BMC Blast. C’est le vélo tout-terrain d’entrée de gamme chez BMC. 

En alliage triple-butted, c’est un vélo confortable qui assure sur les sentiers en rando aventure. Il se comporte bien en ville également, c’est un cycle polyvalent. 

Le Blast BMC accepte des pneus en 27.5 pouces. Pour débuter le VTT, vous apprécierez son comportement.

Le VTT entrée de gamme BMC : le Blast

Le vélo tout-chemin BMC : l’Alpenchallenge AMP Cross

Le cycle loisir VTC chez BMC est électrique. Le vélo tout chemin électrique Alpenchallenge AMP Cross est parfait pour vos sorties en nature sur les chemins de montagne, dans la forêt ou même en ville. 

C’est un VTCAE BMC équipé de pneus tout-terrain qui se comporte bien sur tous les terrains. Équipé d’un moteur Shimano Steps en 250 W, vous pouvez partir crapahuter facilement, l’assistance électrique prendra le relais…

Les vélos urbains : l’Alpenchallenge

Parce que le vélo n’est pas qu’une discipline sportive, la marque de Granges a développé une gamme de vélos pour le loisir et les déplacements en ville.

D’abord, l’Alpenchallenge City BMC se décline en version mécanique pour les déplacements en ville ou le vélotaf. Un cadre en alu + une fourche en carbone, cela donne un vélo polyvalent, tout en restant rapide. Ce vélo de ville peut accueillir des garde-boues.

Le vélo urbain BMC AlpenChallenge pour la ville

Pour les trajets plus fatigants, pensez à l’Alpenchallenge City AMP, le vélo de ville électrique en carbone. Il est équipé d’un moteur Shimano et sa batterie est située sur un emplacement 

qui ne gêne aucunement votre pédalage.

Me voici arrivé au terme de ce dossier. Nous avons vu que ces vélos font la part belle à des technologies élaborées et haut de gamme.

À vous la parole ! Racontez-nous vos expériences sur cette gamme. Et n’oubliez pas d’aller jeter un coup d’œil aux autres marques… la liste commence à s’allonger ! Cervélo, Look, Specialized et bien d’autres… Bonne lecture !

1 réflexion sur “Vélo BMC : Des cycles suisses de haute précision”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page