fbpx

Les chaussures de vélo route

Les chaussures de vélo route sont des chaussures spécialement dédiées à la pratique du cyclisme . Sur leur semelle, elles possèdent des cales qui leur permettent de se fixer sur des pédales dites automatiques qui vont verrouiller le pied sur les pédales. La pédale est « attachée » à la chaussures pour une plus grande efficacité dans le pédalage.

Les débutants en vélo ont souvent une appréhension en utilisant des chaussure de vélo route et des pédales autos car avoir la pédale fixée à la chaussure est déconcertant au premier abord ! On n’a pas toujours le temps de déverrouiller le pied et souvent, on passe par quelques frayeurs avant de prendre le pli;)

En bas de ce guide, je vais détailler la manière dont je positionne mes cales par rapport à mon pied pour vous aider car l’installation des chaussures pour les pédales automatiques n’est pas le plus simple au début !

Les pédales automatiques

Il s’agit d’un système qui existe depuis des décennies , d’abord utilisé par les cyclistes confirmés et les pros mais qui se démocratise aujourd’hui avec la croissance très forte de l’utilisation du vélo de route d’années en années. En gros, le système des pédales automatiques fonctionne de la même façon que les chaussures de ski qui se chaussent et déchaussent en un clin d’œil.

Le principal avantage du système de pédale automatique réside dans le gain de performance du couple chaussures de vélo-pédale automatique. En effet, avec des pédales automatiques, on ne perd aucune énergie lors de la phase de remontée. Comme votre chaussure est fixée sur la pédale quand vous remontez votre pied, on tire la pédale vers le haut et on rajoute dès lors, toute la puissance de la remontée du pied que l’on ne peut pas utiliser sans ce système.

Deuxième avantage de la pédale automatique : les chaussures de vélo route sont toujours bien positionnées sur les pédales. Dès lors, pas de risque d’adopter une mauvaise position et plus besoin d’y réfléchir lorsque l’on prend son vélo.

Le principal inconvénient du système de pédale automatique est le risque de chute si on ne déchausse pas rapidement mais c’est une habitude qui se prend très rapidement !

Une fois le réflexe acquis, ce système est utilisable lors de vos trajets quotidiens en ville pour aller au travail. Même si l’on doit régulièrement poser le pied par terre et marcher un peu, les pédales automatiques sont vraiment pratiques.

Fonctionnement

Sur la majorité des fixations, il suffit de pousser le pied vers l’avant puis vers le bas pour clipser les cales sur les pédales. Le système se verrouille et maintient la chaussure de vélo solidement attaché à la pédale automatique !

Une paire de chaussures de vélo de route fixée à des pédales automatiques

Et pour déverrouiller le système, une rotation du pied vers l’extérieur va déclipser la chaussure.

La résistance d’enclenchement et de déclenchement des cales sont réglables grâce au ressort qui se trouve sur la pédale automatique.

Vue d'une pédale automatique sur le dessus avec son ressort

Vue supérieure d’une pédale automatique VTT SPD avec les 2 ressorts

Ainsi, plus la tension du ressort est faible et plus votre pied pourra se déchausser de la pédale facilement avec un petit mouvement. Pratique quand on doit mettre souvent pied à terre et cela peut aussi rassurer les débutants.

Et plus la confiance dans le système des pédales automatique va croître, plus il est possible d’augmenter la résistance du ressort pour ne plus déverrouiller le système trop rapidement et augmenter ainsi la puissance transmise aux pédales, ce qui permet de pédaler avec plus de force et d’efficacité.

Le choix de la pointure

Comme dans tous les sports, le pied tend à légèrement gonfler pendant l’effort.  Une paire de chaussures de vélo route trop serrée va compresser le pied et cela ne sera pas des plus agréables. Et plus on pense aux causes qui affectent le bien-être, moins on est concentré sur sa cadence de pédalage.

C’est pourquoi il est conseillé de prendre une demie pointure de plus lors de l’achat d’une paire de chaussures de vélo route. Pensez à votre confort avant tout, vous ne devez ressentir aucune gêne dans vos chaussures.

Je vous recommande un essai de la paire de chaussures de vélo plutôt le soir, lorsque votre pied est un peu fatigué et plus gonflé (surtout si vous vous déplacez souvent à pied durant la journée). Cela permet d’effectuer son choix en prenant en compte ce gonflement, afin d’éviter d’obtenir un pied compressé, ce qui serait néfaste pour le confort.

Les différents types de chaussures de vélo route

Il n’existe que deux principaux systèmes de cales :

  • le modèle ROUTE avec des cales en plastique ou composé carbone qui tiennent avec trois vis et ne sont pas prévues pour marcher
  • le modèle VTT (SPD) avec des cales en métal (il faut que ce soit solide pour affronter les cailloux et les tensions), qui tiennent avec deux vis. Il est possible de marcher avec car les cales sont plus petites et en VTT, il est souvent nécessaire de marcher pour franchir les obstacles.

Vous devez bien vérifier que les chaussures vélo route que vous souhaitez soient bien compatibles avec le modèle de pédales automatiques installé sur votre vélo.
En effet, des cales route ne sont pas compatibles avec des pédales VTT et inversement. Pareillement, des cales du fabricants Look ne seront pas compatibles avec des pédales Shimano, chaque marque ayant son propre système.

Les chaussures de vélo route modèle VTT (SPD)

Cales 2 vis et pédales automatiques pour chaussures vtt

Les chaussures de vélo route typées VTT, avec 2 trous de fixation et des cales métalliques donc, sont dotées d’une semelle avec des crampons facilitant la marche.
Attention, elles ne sont compatibles qu’avec des pédales à systèmes de fixation à 2 trous présents  sur les SPD (type VTT). Il n’est ainsi pas possible de mélanger les systèmes de fixations entre 2 et 3 vis.

Ce système se retrouve également sur les chaussures de cyclotourisme, où on pose souvent le vélo pour marcher un peu.

Généralement, la chaussure va peser autour des 350 grammes environ. Elles sont légèrement plus lourdes que des chaussures de route. Les modèles plus haut de gamme bénéficient d’une semelle en carbone qui rigidifie considérablement la chaussure et permet un transfert optimal de puissance. Cela allège aussi un peu la chaussure.

Comparatif des chaussures de vélo route modèle VTT (SPD)

Pour rappel, les chaussures de vélo route VTT sont prévues pour marcher avec et possèdent des crampons pour assurer de la stabilité sur route et chemins. Ce sont les modèles de chaussures pour vélos les plus polyvalentes.

 

TRIBAN 500 SHIMANO M089 MAVIC CROSSMAX ELITE ROCKRIDER XC 500
Chaussure TRIBAN 500 Chaussure Shimano noir VTT M089 Chaussure VTT Mavic Crossmax Elite Chaussure ROCKRIDER XC 500
Rigidité semelle nylon + fibre de verre intermédiaire polyamide intermédiaire nylon + fibre de verre intermédiaire nylon intermédiaire
Serrage lacets Cross X + 2 velcros Molette Ergo Dial QR 2 molettes ATOP + 1 velcro
Poids 306 g 346g 350g 400 g
Prix €€ €€€ €€
DECATHLON DECATHLON ALLTRICKS DECATHLON

Les chaussures de vélo route modèle ROUTE

Cales 3 vis et pédales automatiques pour chaussures route

Première différence évidente, le système de fixation des cales : les chaussure de vélo route possèdent 3 vis.

La deuxième distinction est également la semelle lisse de la chaussure ainsi que la cale, qui dépasse largement de la chaussure, ce qui rend la marche moins simple que les chaussures pour VTT (mais ces chaussure ne sont prévues pour pédaler, en route, on n’est pas sensé passer du temps à côté du vélo ;).

Pas pratique de se déplacer avec une si grosse cale à l’avant du pied !

Les modèles d’entrée de gamme ont une semelle plastique en nylon et des attaches velcro. Plus vous allez monter en gamme, plus vous trouverez des chaussures légères, avec une semelle rigide en carbone et un système d’attache de type BOA qui est bien plus précis et rapide à ajuster.

La semelle de carbone rigide garantit le meilleur taux de transfert de l’énergie du pied vers la pédale grâce à la non-déformation de la semelle, ainsi, la puissance de pied au pédalier comporte le minimum de perte d’énergie.

Pour les compétiteurs, le gain de poids et de puissance n’est pas négligeable. Des modèles comme la paire de chaussures de vélo route Gaerne Stilo avec semelle carbone, qui affiche un poids de 275 grammes (cales non comprises).

Comparatif des chaussures de vélo route modèle ROUTE

Le prix entre les modèles des chaussures est très variable. Plus la chaussure sera légère, avec une semelle en carbone, des serrages BOA qui ne bougeront pas durant la sortie ou un mesh ventilé, plus le prix sera élevé.

SHIMANO RP1 BTWIN ROUTE 500 VAN RYSEL SIDI WIRE
Chaussures route Shimano RP1 CHAUSSURES VELO ROUTE 500 BTWIN CHAUSSURES VELO ROUTE VAN RYSEL Chaussures Route SHIMANO SH-RC700
Rigidité semelle nylon nylon carbone carbone
Serrage 2 velcros 3 velcros 2 molettes 3 molettes
Poids 250 g 305 g 312 g 295 g
Prix €€€ €€€€
DECATHLON DECATHLON DECATHLON ALLTRICKS

L’utilisation des pédales automatiques en ville

Pour ma part, j’utilise des chaussures de VTT SPD pour mes trajets de vélotaf car leur design est assez discret et je peux marcher avec sans glisser grâce aux crampons sur la semelle. Pratique quand je dois marcher sur les trottoirs, traverser aux passages piétons ou grimper quelques marches pour aller au boulot !

En effet, les chaussures route en carbone sont tellement rigides qu’il est difficile de marcher avec (et il n’y a pas de crampons sous la semelle donc attention si c’est humide, ça glisse très vite !).

Surtout, pratiquant le cyclocross et le triathlon avec une autre paire plus typée compétition, j’ai installé des cales SPD sur mon vélo de route et je n’ai pas besoin de changer mes pédales selon mes chaussures et ma pratique !

Une paire de chaussures de vélo route SPD Shimano Torbal

Installation des chaussures de route pour VTT (modèle SPD Shimano) pour des pédales automatiques

L’installation des cales sur les chaussures de vélo de route SPD doit respecter quelques règles que je détaille ci-dessous. Après une courte période en pédales plates, je me suis vite converti aux cales automatiques et le gain de force est appréciable.

Placer la contreplaque de renfort Shimano

Je place la contreplaque de renfort dans le chaussure de vélo. C’est sur cette plaque que va se visser la cale. au-dessus de cette plaque, il y aura un autocollant à mettre, puis par-dessus la semelle sur laquelle votre pied va se poser. Attention, toutes les chaussures n’ont pas cette plaque, ce n’est pas une étape obligatoire.

Contreplaque de renfort à mettre dans la chaussure de vélo route

Contreplaque de renfort placée dans la chaussure de vélo route

Placement de la cale Shimano SPD

Je place ensuite la cale Shimano SPD sur les vis les plus près du bout du pied (cale placée vers l’avant).

Cale de vélo placée sous la chaussure de vélo route

Il faut à peine visser pour que la cale tienne mais sans trop serrer pour qu’on puisse la déplacer pour bien l’aligner ensuite.

Cale de vélo vissée sous la chaussure de vélo route

Marquage du métatarse sur le chaussure de vélo

Le but est de faire un repère pour aligner le métatarse du pied avec la cale de chaussure. Les repères ne sont pas les mêmes entre les 2 pieds car le corps humain n’est pas symétrique et c’est normal.

Voici ma méthode simple :

  • utilisez un bout de scotch sur le côté de la chaussure pour réaliser une marque
  • placez votre pied dans la chaussure
  • avec votre doigt, localisez votre métatarse qui est la « bosse » qui dépasse de votre gros orteil
  • marquez au crayon sur le scotch par rapport à cette bosse (j’ai entouré ce repère avec un cercle rouge sur la photo)

Prise de mesure du métatarse pour placer la cale de vélo

Placement de la cale pour la centrer sous la chaussure

Grâce au repère effectué précédemment, j’utilise une règle et aligne le trait avec les marquages sous la chaussure pour rester dans l’axe vertical.

Alignement de la cale avec une règle sous la chaussure de vélo de route

J’aligne ainsi le milieu des vis par rapport à la règle :

Alignement de la cale avec une règle sous la chaussure de vélo de route pour être précis

Le but final est d’aligner la cale par rapport à votre repère et donc votre métatarse pour avoir le maximum de force.

Bien aligner la cale grâce à la mesure du métatarse sur la chaussure de vélo

Maintenant que la cale est bien alignée, vous pouvez serrer pour bloquer les vis, mais sans trop forcer car ça ne sert à rien et vous risquez d’abimer les inserts dans la contreplaque de renfort.

Test des chaussures sur les pédales automatiques

Les cales sont maintenant alignées par rapport à votre pied. En revanche, il faut aller rouler pour savoir si vous devez, ou non, ouvrir ou fermer l’angle des pieds en faisant pivoter les cales vers la gauche ou vers la droite.

Pied d'un cycliste fixée sur une pédale automatique ShimanoParé pour pédaler jusqu’au boulot !

Bon roulage avec vos chaussures de vélos de route !

4 pensées sur “Les chaussures de vélo route

  • 27 novembre 2017 à 9 h 00 min
    Permalink

    Bonjour, la contreplaque a 4 trous, faut il boucher les 2 trous qui reste, car l’eau peut s’infiltrer.

    Répondre
  • 27 novembre 2017 à 19 h 22 min
    Permalink

    Bonjour,

    Oui il faut la reboucher avec les 2 autocollants livrés avec les cales. Les autocollants se collent dans la chaussure pour les reboucher.

    Personnellement je ne le fais pas car en vélo, la pluie rentre de tous les côtés à part du dessous des chaussures donc j’ai laissé comme cela. 😉

    @+

    Répondre
  • 3 décembre 2017 à 13 h 34 min
    Permalink

    Il faut reboucher et mettre une couche d’isolant mince entre la cale et la semelle pour que le froid ne rentre pas dans la chaussure l’hiver.

    Répondre
  • 22 mai 2018 à 11 h 51 min
    Permalink

    Encore merci pour cet article.

    Je me permet d’ajouter mon expérience. Je fais environ 4-5000km/an de vélo plaisir, sur des routes peu fréquentées et généralement avec des ascensions de « petits cols » (Ventoux y compris) le tout, à mon rythme, sans souci de performance.
    Et bien concernant les chaussures/pédales j’en suis resté au chaussures dites « de VTT » à savoir le Shimano SPD. Sur le vélo, la tenue est largement suffisante pour l’usage mais lorsque je mets pied à terre, le confort est total et l’on peut marcher (presque) normalement.
    Je conseille vivement ce choix qui est le bon intermédiaire entre la pédale ordinaire (pas tenue) et la vraie chaussure de vélo de route, qui impose de marcher comme un canard !

    Je possède les même Shimano M089 et j’ai procédé de même pour le placement des cales.
    Après plusieurs milliers de km, il m’arrivait, dans la journée (les jours sans vélo) d’avoir une sensation bizarre dans le pied, comme un élastique autour des doigts de pieds (alors qu’il n’y avait rien). Un orthopédiste m’a conseillé de reculer les cales de 4-7 mm environ. Pas de problème de pédalage et le problème s’est progressivement résolu. Bref, attention à ne pas trop avancer ses cales !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.