Acheter un Vélo d’Occasion : Le bon plan ? Conseils gagnants !

Mon vieux vélo de 30 ans pour me déplacer en ville et en vélotaf

Acheter un vélo d’occasion, en voilà un acte qui demande une sacrée vigilance ! Entre les vices cachés, la surcote ou les petits malins qui essaient de fourguer une marchandise volée… ce n’est pas gagné ! 

Pourtant, en prenant quelques précautions de base, vous pouvez faire une excellente affaire avec un vélo seconde main. Tous les cycles d’occasion ne sont pas des vieux biclous. 

Et si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez aisément remettre sur pied (roue) le plus vieux des engins. 

En ces périodes où les citadins veulent éviter les transports en commun, où les néosportifs se découvrent, l’achat d’un vélo occasion est plus que d’actualité. 

Alors, comment s’y prendre pour réaliser une super affaire, quels points vérifier, pourquoi préférer le marché seconde main ? Vous vous posez mille questions ? Ça tombe bien, j’ai recensé plein de réponses qui vous aideront à acheter un vélo d’occasion en toute sérénité.

Que faut-il vérifier pour acheter un vélo d’occasion ?

Le contrôle vélo, c’est la phase cruciale de l’achat d’un deux roues à un particulier, même sans avoir des connaissances poussées en mécanique cycliste. Accordez-y de l’importance ! Voici un check-up simple pour choisir un vélo d’occasion.

L’aspect général de l’engin

Premier coup d’œil révélateur… Le cycle a-t-il l’air bien entretenu ? Quel est son niveau d’usure ? Regardez s’il présente des éraflures, des éclats, des chocs, un rajout de peinture ou des autocollants, c’est peut-être le signe d’une chute. Le cadre ne doit pas être fissuré, les soudures et les raccords intacts. 

D’ailleurs, pour déceler une fissure sur un cadre carbone d’occasion, prenez un petit tournevis, en tapotant sur le cadre avec le manche plastique, le son change près d’une zone abîmée. 

Vigilance notamment au niveau des porte-bidons et tous les endroits percés pour le passage de gaines ou câbles. 

Les points de rouille peuvent également dégrader un vélo. Cela sous-entend qu’il a séjourné en environnement humide, prudence sur les autres composants.

Le groupe de transmission d’occasion

Un point sensible également quand on choisit du matériel cycliste de seconde main… L’état de la chaîne, de la cassette, des plateaux et des dérailleurs doit être passé en revue : rouille, structure déformée, etc. Un entretien lubrifiant régulier se repère sur un vélo à vendre, les parties doivent fonctionner naturellement. 

Un test d’usure de chaîne

Pour vérifier l’état d’une chaîne à vélo d’occasion, en la tirant au niveau des pédaliers, elle ne doit pas monter plus haut que la moitié de la hauteur des dents. Autre astuce, la chaîne ne doit pas se désolidariser du pédalier sur plus de 2 dents.

La méthode la plus précise est d’utiliser un testeur de chaine :

Le testeur de chaine rentre parfaitement dans la chaine ce qui montre qu'elle est usée

Lire aussi : utilisation du testeur de chaine

L’essai de passage de vitesse

En matière de passage de vitesse, celui-ci doit se faire de façon fluide, d’un clic. Passez toutes les vitesses, pignons après pignons, sur tous les plateaux. Attardez-vous sur les positions extrêmes. Les dérailleurs avant et arrière d’un cycle d’occasion ne doivent pas être déformés. Regardez les câbles des leviers de changement de vitesse, pas d’usure ni de matière craquelée à signaler.

Généralement le réglage principal peut se limiter en jouant sur la tension du câble du dérailleur arrière et le tour est joué.

Lire aussi : réglage de mon dérailleur arrière lors du changement de la transmission

L’évaluation des groupes électroniques ou hydrauliques

Difficile pour un novice de s’attarder sur un groupe électronique tel qu’un Shimano Di2 ou un groupe Campagnolo EPS. Vous pouvez toutefois vérifier les connectiques de branchement, c’est la base de tout.

Les vérifications des freins de bicyclette occasion

Les freins d’un cycle à vendre doivent être réactifs et sûrs. Regardez l’état des gaines et câbles, la qualité des plaquettes (+ de 2 mm) et des disques. Ces derniers ne doivent pas renfermer d’air dans le circuit. 

Un patin de freins en bon état révèle souvent le sérieux de l’entretien. Idem pour les étriers de freins, s’ils sont propres, c’est un excellent indicateur pour détecter si le vendeur prend soin de sa monture.

Lire aussi : remplacer ses patins de freins est relativement simple

Le contrôle des pédales

Quant aux pédales, elles doivent tourner sans claquer, ni bruit suspect. En les faisant tourner à vide, vous allez déceler les problèmes de roulements à billes. La rotation en sens inverse souligne les défauts de dérailleur, surtout si la chaîne saute ou coince. Si vous sentez du jeu dans le pédalier, vous aurez sûrement des pièces à changer.

Le test des roues 

En ce qui concerne les roues, pas de voilage, de rayon cassé ou manquant ou de piste de freinage endommagée. 

Pour vérifier le bon état d’une roue d’occasion, en passant le doigt au sommet de la jante, aucune irrégularité ne doit se faire sentir. Dans le cas contraire, la jante peut avoir subi un choc ou connaître des sorties prolongées à plat. Soyez ultra attentif sur des jantes carbone. 

L’état des suspensions

Pour l’achat d’un VTT d’occasion, les suspensions avant et arrière sont primordiales. Les tubes qui s’enfoncent, appelés plongeurs, doivent être nets, sans rayure et coulisser naturellement, en silence. 

Testez-les sur le vélo. Vous devez repérer les fuites éventuelles ou le jeu au niveau des fixations.

Un cycliste qui n'est pas à l'aise sur son vélo à cause de la douleur

Les particularités des VAE occasion

Pour les vélos électriques d’occasion, vérifiez les éléments de l’assistance.

L’état de forme de la batterie

C’est un critère important, car la batterie perd ses capacités d’autonomie au fil des années et du nombre de cycles de charge. D’ailleurs, certains modèles ont une fonction intégrée pour vérifier ce dernier élément sur le boitier de commande. 

Sur des applications développées par les marques, vous pouvez retrouver facilement l’état de charge. Restez prudent avec les propositions de vente de VAE d’occasion sans batterie. Cela peut cacher un recel de vélo.

La qualité du moteur

L’autre composant capital d’un vélo à assistance de seconde main, c’est le moteur. Avec un élément de marque notable, vous trouverez facilement des réparateurs pour assurer la maintenance. Préférez des moteurs de valeur sûre, comme Bosch, Shimano, Yamaha ou Brose. Vérifiez que la structure ne soit pas abîmée, sans trace apparente de choc.

L’année d’achat

Pour être couvert par la marque d’origine en cas de défaut, veillez à acheter votre nouveau vélo électrique à un particulier dans la période de garantie. Cette donnée diffère d’un fabricant à l’autre, vous devez vérifier impérativement ce critère. En tout état de cause, un vélo de plus de 5 ans sera difficilement réparable, car les technologies évoluent et vous serez ennuyé pour trouver des pièces détachées d’origine.

Lire aussi : découvrez les vélo de route électriques

L’essai du vélo à vendre : une étape importante

Pour profiter parfaitement d’un vélo d’occasion, vous devez vous sentir bien. La hauteur de cadre est déterminante. Vous devrez régler l’engin selon votre morphologie une fois acheté, mais respectez les critères de calcul basiques.

De plus, le test sera l’occasion de vérifier tous les points vus précédemment en conditions réelles : freins, passage de vitesse et autres doivent être passés au crash test ! Le vélo doit être fluide et sûr.    

Lire aussi : comment calculer sa hauteur de cadre

Comment s’assurer qu’un vélo d’occasion n’est pas volé ? 

Pour être sûr d’acheter du matériel légitime et non recelé, exigez d’avoir la facture d’achat. Sans cette preuve, pas de transaction. D’ailleurs, pour bénéficier des garanties du constructeur, ce document est indispensable.

Vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un faux, quitte à appeler le vendeur d’origine. Les pièces justificatives sont facilement falsifiables avec des logiciels courants. 

En complément, le numéro de série gravé sur la petite reine d’occasion doit être d’origine et visible. Toute tentative de correction ou de masquage des chiffres doit vous mettre en alerte.

Vous pouvez également vérifier si un vélo n’est pas dérobé avec le système Bicycode, base de données qui recense les vélos marqués et déclarés volés.  

Si vous avez affaire à un prix étonnamment bas, prudence également, surtout pour du matériel de qualité ou récent.

Comme je vous le disais plus haut, un vélo électrique à vendre sans batterie, ce n’est pas normal…

Lire aussi : vol de vélo et les moyens de s’en protéger

Comment estimer le prix d’un vélo d’occasion ?

Parlons des choses sérieuses ! 

Comment savoir si le vélo briqué, reluisant jusqu’à ses moindres pignons est vendu à un prix raisonnable ? Comment ne pas se faire avoir en achetant de l’occasion ? 

Difficile de se baser sur une généralité tant le coût des composants diffère. Entre un cadre alu ou carbone, un groupe Shimano Ultegra ou un Sram Red eTap, les roues à chambre à air ou tubeless, les prix varient énormément.

Les conditions d’utilisation et les kilomètres effectués influencent également la base tarifaire.

Pour vous aider, le site cote-velo.fr s’est lancé dans l’estimation en ligne en s’associant avec les plus grandes marques de vélo. Vous pouvez définir la cote brute d’un cycle, ainsi qu’une valeur affinée selon les données réelles d’utilisation.

Troc Vélo propose également un simulateur de prix d’occasion, mis en place d’après les bases de tarifs appliqués sur les annonces depuis 15 ans. Ce sont des outils bien pratiques pour investir dans un vélo d’occasion à un bon prix.

Une femme à vélo électrique dans Paris

Où acheter un vélo d’occasion ?

Un vélo de seconde main se déniche partout ! Sur Internet, mais aussi chez vos voisins, les marchés, etc.

Trouver un vélo dans un magasin de sport 

Pour trouver votre nouveau copain de route, partez dans un magasin de sport. Vous disposez d’un bel échantillon de deux roues sur le marché du neuf ou du “déjà utilisé”. 

D’ailleurs, les magasins Décathlon proposent les événements Trocathlon permanents ou à date fixe. Le produit est vérifié lors de son arrivée dans leurs locaux, sauf les vélos électriques d’occasion.
Et chez Décathlon je tiens à rappeler qu’ils possèdent une bonne gamme de vélo.

Lire aussi : présentation de mon premier vélo sur route de Décathlon

Lors de la vente, l’enseigne lilloise remet un point de contrôle à l’acheteur, ce qui lui permet de prendre connaissance des éléments sensibles. 

Intersport organise également des bourses d’occasion en annexe de quelques magasins. 

Dénicher son cycle chez les vendeurs spécialisés

Si vous cherchez un bon vélo à acheter, tournez-vous vers les magasins spécialisés. Bien souvent, en commercialisant des vélos neufs, ils reprennent des engins d’occasion. Le deux roues est à son tour proposé à la vente. Ce type de transaction est idéal, car le vélo est vu par un mécanicien avant d’être remis sur le marché. 

Cependant, tous les points de vente ne reprennent pas les cycles quand ils distribuent du matériel neuf. Ils donnent la possibilité de laisser le matériel en dépôt vente pour assurer une visibilité au deux roues. Dans ce cas, le cycle n’est pas contrôlé, et l’achat se conclut entre les deux particuliers.

Le magasin peut également proposer une opération de déstockage de vélo d’occasion pour faire de la place dans la boutique. Occasions en or pour votre futur vélo !

Choisir sa bécane sur les sites en ligne spécialisés

Pour acheter un vélo d’occasion, on peut aussi choisir sa prochaine monture sur internet. Le site traditionnel du matériel d’occasion, c’est Le Bon Coin. Redoublez de vigilance, car difficile d’évaluer l’état général à distance. En sélectionnant votre secteur géographique, vous pouvez aller tester le matériel cycliste sur place. 

Une plateforme en ligne comme troc-velo.com s’est spécialisée dans ce type de transactions. C’est devenu un incontournable des ventes de vélos occasion. 

Sur ces 2 sites, les paiements sont sécurisés.

Profiter des occasions dans un club cyclo

Vous faites partie d’un club de cyclos ou d’une association locale ? C’est l’idéal pour racheter le matériel des potes cyclistes. Vous savez comment il a été entretenu (si, si, vous les connaissez les maniaques du chiffon avec leurs bécanes rutilantes le dimanche matin… tout comme les je-m’en-foutistes du matos, #jaipasnettoyémonvélodepuis6mois). La sélection est vite faite !

Certains cyclistes aiment bien renouveler leur vélo régulièrement, pistez-les…

Les clubs sont de formidables bourses d’occasion. On y trouve beaucoup de bons plans pour s’équiper lorsqu’on débute le vélo ou quand on est un acharné des routes bitumées.

Pensez aux fins de saison des loueurs de vélo

Savez-vous que vous pouvez réaliser de supers affaires avec les loueurs de vélo pour acheter de l’occasion ? Bien souvent, en période creuse, ces professionnels bradent le matériel de la saison estivale pour racheter des équipements cyclistes de qualité. Vous accédez à des cycles utilisés pendant 5 ou 6 mois et parfaitement entretenus. Pistez le loueur de vélo local ou interrogez-le avant la coupure hivernale.

Découvrir sa petite reine dans un événement de vente de particulier à particulier

Certains d’entre vous adorent parcourir les brocantes, les braderies et les vide-greniers. Dans les grandes villes, les bourses au vélo remportent un franc succès. On y découvre du matériel cycliste de seconde main pas cher. Pour acheter un vélo pour un enfant ou un VTC d’occasion, c’est tout à fait envisageable de trouver un vélo au top. 

On amasse des pépites au hasard des chines. Il suffit de tomber sur un vendeur qui cherche à se “débarrasser” d’un matériel devenu trop encombrant pour réaliser l’affaire du siècle ! Vous savez, le home-trainer utilisé une ou deux fois, le vélo d’appartement des bonnes résolutions… tombées aux oubliettes. C’est le jackpot pour vous ! 

Dans ce cas, le matériel peut être prêt à l’emploi ou à retaper, c’est vous qui décelez le potentiel du trésor… C’est la caverne d’Ali Baba pour les cyclistes amateurs ! 

Quel vélo occasion peut-on acheter ?

Alors là, c’est no limit ! Faites-vous plaisir… Vous voulez débuter le vélo de route ? La gamme course d’occasion s’enrichit au fil des mois et des innovations. Les pros du matériel dernier cri renouvellent leur bécane et vous aussi… avec un décalage d’une ou deux collections, vous avez accès au must de la technologie. Quand son enfant veut commencer le vélo en compétition, c’est l’idéal.

C’est la même chose pour les VTT, vélos Gravel, Dirt, Fat Bike ou autres bicyclettes pour s’amuser sur tous les terrains. 

Vous pouvez aussi acheter un super vélo électrique de ville occasion ou des modèles familiaux : cycle avec porte-bébé, cargo bike bi ou triporteurs, remorques siège bébé : tout pour trouver comment transporter ses enfants à vélo à prix raisonnable.

Pourquoi acheter un vélo d’occasion ?

On peut rencontrer des quantités de raisons qui justifient l’acquisition d’un cycle d’occasion.

Pour se (re)mettre au sport en douceur

Vous avez décidé de commencer à rouler. Se lancer sur un vélo de route d’occasion est la solution idéale. Les prix des bécanes neuves grimpent vite et vous n’êtes pas sûr(e) d’adhérer à la pratique du cyclisme pour la vie… 

Avec un prix moins cher, vous pouvez trouver un vélo seconde main de qualité. Mais avant de succomber à votre engin de torture de sport, partez avec votre liste de points de contrôle pour vérifier que ce vélo de course d’occasion vous sied à merveille. 

Pour se déplacer en ville en bicyclette

Vous habitez en ville ? Vous voulez vous déplacer différemment qu’en transport en commun ? Pour limiter les frais, se tourner vers le marché d’occasion représente une excellente alternative. 

Lire aussi : les vélos ville éléectriques envahissent les routes

De même, en période de pandémie, les déplacements à vélo permettent d’éviter le contact avec autrui, et donc se protéger. Pédaler à Paris ou dans les grandes villes permet de bouger autrement. En optant pour un vélo vintage, vous pouvez tester la pratique sereinement.

Lire aussi : est-ce que les masques à vélo en ville sont utiles ?

Pour faire un achat responsable

Vous êtes mobilisé pour le respect de l’environnement. Dans votre quotidien, vos achats sont raisonnés, et vous prônez autant que possible le recyclage et la récupération. C’est l’occasion d’aller chiner du côté des recycleries ou des brocantes pour voir si des vélos d’occasion sont à vendre. D’ailleurs, vous pouvez en profiter pour équiper la famille. 

Certains tiers lieux proposent des ateliers de remise en état de vieux cycles. Plutôt sympa comme acte de consommation responsable !

Pour avoir un nouveau vélo sans vider son compte en banque

Faire l’acquisition d’un vélo neuf, c’est un budget, j’ai testé ! Surtout quand on voit le tarif d’un vélo de route de marque ou d’un modèle à assistance électrique. 

Pour un étudiant ou un jeune actif, l’achat d’un équipement cycliste de seconde main permet de rouler à prix modéré. 

Idem pour les familles qui recherchent un vélo hollandais d’occasion ou un cycle urbain permettant de transporter les enfants en bas âge. Les budgets s’envolent rapidement et la solution de l’achat de bicyclette occasion soulage bien les portefeuilles. 

Pour remplacer un vélo volé 

Vous en avez plus qu’assez ! Cela fait plusieurs fois que votre vélo neuf s’évapore dans la nature… À chaque coup c’est pareil, vous revenez au point d’attache et l’antivol a été forcé. 

L’option d’un vélo passé d’âge devient judicieuse. Avec un biclou Peugeot des années 60, la probabilité de se faire voler son deux roues diminue. 

Si vous cherchez un prix bas pour le remplacement de ce énième vol de vélo, partez sur un bon vieux modèle de vélo d’occasion. Ça va calmer les convoitises…

Lire aussi : que faire après un vol de vélo ?

Pour se rendre à son travail en pédalant

Comment faire du sport régulièrement quand on mène une vie à 100 à l’heure ? En pratiquant le vélotaf, bien sûr ! Vous voulez vous équiper d’un bon vélo d’occasion pour pédaler sans difficulté en toutes circonstances. 

En partant sur un vélo pliant d’occasion, vous pouvez même garder votre compagnon à deux roues près de vous, sur votre lieu de travail. Astucieux !

Pour profiter des aides financières pour l’achat de vélo d’occasion

L’État encourage la pratique du vélo, même d’occasion. Avec le forfait réparation de 50 €, vous pouvez vous adresser à un réparateur pour profiter d’une participation aux frais permettant de retaper un cycle. 

De même, si vous partez au travail en pédalant, votre employeur peut soutenir cette pratique par la prise en charge de l’indemnité kilométrique vélo, appelée à présent forfait mobilité. Ce coup de pouce vélo est valable aussi bien pour un engin neuf qu’occasion. 

Enfin, consultez les collectivités locales de votre secteur, car elles peuvent vous attribuer des aides pour l’achat d’un VAE électrique ou d’un vélo cargo avec ou sans assistance. Cap sur les subventions vélo occasion…

Lire aussi : profitez des aides pour se déplacer à vélo !

Acheter un vélo sur le marché de l’occasion constitue, la plupart du temps, une excellente affaire. En prenant les précautions sur le matériel, l’entretien et l’authenticité de la facture, vous avez tous les atouts pour choisir une bonne bicyclette de seconde main. L’état des lieux d’un cycle à vendre doit être pris au sérieux. Renouveler son vélo avec de l’occasion, c’est assurément un plan astucieux pour économiser de l’argent. C’est surtout un moyen de se faire plaisir avec un nouveau mode de transport ou d’adopter une nouvelle pratique sportive. Régalez-vous !

Et vous, envisagez-vous d’acheter un cycle d’occasion ? L’avez-vous déjà fait ? Partagez vos expériences ou vos anecdotes à ce sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.